AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "Le fond de ma pensée"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Allemagne

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 27/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: "Le fond de ma pensée"   Sam 9 Juil - 18:39

Ceci est le carnet de Ludwig Weillschmidt. Il y confit ses joies & malheurs, ses avis sur tout est n'importe quoi, ses petits secrets... Tout ce qui ne dit pas, il l'écrit. Autant vous dire qu'il y a beaucoup de choses à écrire. Il n'est pas rare qu'il colle des photos pour illustrer ses propos, où qu'il écrive avec un fond musical.
Ses quelques mots balancés au hasard sur ces feuilles peuvent surprendre. Le fond de son âme tranche avec sa surface. Aussi, ne vous étonnez pas de la différence entre ce qu’il paraît être tout les jours, et ce qu’il fait passer par ses paragraphes.

Vous vous apprêtez à l'ouvrir.
Oh, un conseil. Si il vous surprend à lire son carnet, courrez, et vite.


-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-



On reprend tout à zéro, et on recommence.
Mon autre cahier est arriver à son terme. Du coup, en voila un tout nouveau, tout neuf. Ça me procure toujours une drôle de sensation de délaisser l'ancien, comme si j'abandonnais une partie de ma vie, que je la remettais entre les mains de dame passé, alors que ses souvenirs se font si proche...

D'un carnet à l'autre, ma vie est toujours la même. Même si, je n'ai pas eu que des bonnes journées. Il y en a toujours quelqu'un pour vous tapez sur les nerfs. Je ne vise absolument pas un certain Italie de sud pour m'avoir agacé au plus haut point. A chaque fois que le croise, je suis bon pour me prendre une tomate. D'ailleurs, je me demande comment il fait pour toujours en avoir sur lui. Un des mystères de la vie.
Je tente de l'ignorer. Peut-être que si je continue, il finira par faire de même. Mais tout de même, il commence à me coûter chère de détachant !

Mais tout n’est pas si noir, dieu merci. J’ai découvert les bons côtés d’Espagne. Nous avons cuisiné ensemble, dans le but de prouver a quelqu’un (et je ne citerais pas qui), que les patates, c’est bon aussi. Et finalement, on s’est retrouvé dans la cuisine à faire une salade de patate, accompagné de Danemark. Lui aussi, n’est pas mal dans son genre quand il s’agit d’embêter son monde. Une véritable pile électrique. D’ailleurs, c’est lui qui a pris toutes la salade pour lui tout seul. Mais il l’a trouvé bonne. Je suppose que c’est le plus important, non ?


Dernière édition par Allemagne le Dim 24 Juil - 17:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Allemagne

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 27/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: "Le fond de ma pensée"   Lun 11 Juil - 17:09


Oubliez tout ce que j'ai dit sur Spanien.
Ma joue est encore douloureuse à cause lui.

Tout ça à cause de ce...D'italien du sud. J'ai tenté une manœuvre pour esquiver un de ses projectiles, et au passage, je me suis retrouvé dans une situation embarrassante (A plat ventre par terre, recouvert de tomate, rien de très glorieux donc). Et il s'empressé de me prendre en photo. A l'heure actuel, je dois tourner sur les portables et les facebook de toute l'académie...Maudite technologie.

Mais avant, j'ai essayé de l'en empêché, tout de même.
Je l'ai prévenue...Une fois...Deux fois...Trois fois...
Rien à faire, il ne voulais rien entendre.
Méthode forte donc. Je lui ai pris le poignet pour essayer de le faire lâcher. J'ai serré, tordue... Jusqu’à lui casser, ou pas loin en tout cas. Il ne voulais rien lâché.
Entre-temps, Dänemark et Spanien s'en sont mêlé. Evidemment, Spanien s'en est fait pour son petit protégé adoré tellement adorable (alors que ce n'est qu'un sale gamin, un vrai petit monstre, enfin bref...), et n'a rien trouvé de mieux à faire que de me mettre une bonne droite.
J'ai dû lâcher.

Je le pensais pourtant plus calme, et pacifiste. Je me suis trompé, en beauté. Maintenant, j'ai mal.
Quand à Italie du sud...Si il me fait quoique ce soit...
Je ne suis pas sûr de garder mon calme.


Dernière édition par Allemagne le Mar 12 Juil - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Allemagne

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 27/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: "Le fond de ma pensée"   Mar 12 Juil - 11:38


Et voila, un ennemie de fait.
Encore un un.

Gilbert s'est mêlé de toute cette histoire. Ce n'est pas que je m'y attendait pas, mais...Le faite qu'il se soit autant mis de mon côté m'a surpris. Plutôt que de se mettre entre médiateur entre moi et Spanien, il a intégralement pris ma défense. Étonnant.

En revanche, je crois que si je serais un être sans aucune fierté et remplie de bonté et de bon sentiment, j'irais présenté de très, très ,[...], très plates excuses à Süden Italien. Il est vraie que j'y suis peut-être allé un (tout petit) peu fort. Mais aucunement question de ramper devant lui. Il devra se contenter mon ignorance.

Après tout, c'était une réaction d'accumulation. Depuis mon arrivé ici, il m'a toujours détesté et a déversé sa haine sur moi, pour des raisons complètement fantaisiste et infondé. Je l'avais prévenu, pourtant. Mais il n'écoutait rien.
Ses actes ne pouvait pas être sans conséquence. Il en avait pas conscience.
Très bien, bien fait pour lui.

J'espère que au passage, il s'est fait peur. Peut-être qu'ainsi, il arrêtera ses méfaits. C'est triste d'en arrivé là, mais je pense qu'il n'y avait malheureusement, pas d'autres moyens.
J'espère aussi que je n'ai pas entamé la relation d'amitié entre mon frère et Spanien. Ça m'embêterais vraiment pour lui, je n'ai aucunement envie de lui faire de la peine.
Revenir en haut Aller en bas
Allemagne

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 27/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: "Le fond de ma pensée"   Mer 13 Juil - 11:02


La violence est partout.
Surtout dans la meurtrière poêle hongroise.

Chacun son tour de prendre des coups. C'était au tour de Gilbert cette fois-ci. Ungarn lui a mis un énorme coup de poêle sur la tête! Et le pauvre, il s'est retrouvé au sol, complétement assomé... Et tout ça, juste pour sa fleur...(Apparement, l'affaire à pris une certaine importance. Östereich et Ungarn en parlait cette après-midi, et celle-ci avait l'air toute chose).

Finalement, il s'en est remis. Et je lui avais promis une bière si il se tenait à carreau. Parole tenue. Et nous voila partit à environ 11h du soir prendre un verre dans un bar.
On a longuement parler (et bu) ensemble. Cela m'a fait du bien. Je n'ai jamais peur de m'ouvrir un peu plus à mon frère qu'au autre. Je sais qu'il ne me jugera pas, je sais que je peux compter sur lui. C'est peut-être le seul, non, le seul avec qui je peux faire ça. C'est tout autant un frère qu'un meilleur ami.
Il m'a dit qu'il serait temps que je trouve une petite amie, et qu'il était sûr qu'au moins une fille m'aimais, et d'autre chose dans ce goût là. Sur ce point, jamais je ne serais à son niveau.

Je regarde au plus près, au plus loin, personne pour moi.
Parfois, je me sens seul. Mais j'attend. On ne sait jamais.
Et puis au fond, qu'est ce que ça peut me faire?!

Revenir en haut Aller en bas
Allemagne

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 27/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: "Le fond de ma pensée"   Jeu 21 Juil - 10:54

J'émerge d'un rêve.

Je n'y crois toujours pas. Et je ne sais pas si j'y croirais un jour.
Quand je ferme les yeux, je peux encore tout me remémorer.
Est-ce que les rêves sont aussi précis d'habitudes?
Non, j'en ai bien peur.

Chacun de ses gestes sont encore gravés dans ma peau, comme une signature.
Il a signé, je lui appartient.
Et c'est tout ce que je voulais.

Encore une fois, il s'est occupé de moi.
C'est encore lui qui m'a tout appris, comme toujours.
Tout, même l'amour.

Je ne voulais plus ouvrir les yeux, je ne voulais plus quitter ses bras.
Je ne peux pas, je ne peux plus, je ne veux plus.
Je l'ai trop fait, j'en ai trop souffert.
Il me manque déjà.

Il a toujours été tout pour moi. Ma dernière famille qu'il me reste, mon meilleur ami. Le seul qui arrive a me tirer des grands et vraies sourires, des vraies larmes. Le seule à qui j'arrive à faire vraiment confiance, et qui me redonne confiance en moi. Et maintenant, amant et amour, tout ce que je souhaitais dans l'ombre. Tout ce que j'ai toujours voulue, il me l'a donné.
Mon frère.
Revenir en haut Aller en bas
Allemagne

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 27/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: "Le fond de ma pensée"   Dim 24 Juil - 17:10


Et pourtant, la journée avait bien démarrée...

Je n'avais pas grand chose à faire. Alors je suis aller au salon communautaire. Au début, j'ai juste parlé à österreich et à Ungarn. Mais ils se sont un peu trop mêlés de ce qu'il ne les regardaient pas...Mais rien de très grave.
Un café plus tard, j'ai été parlé à Belgien. Ah, cette charmante Bella...Elle est agréable, et elle sait appréciée une bonne bière au moins! J'espère qu'on aura bientôt l'occasion d'aller boire ensemble comme elle me l'a proposée, ça pourrait être très sympa.

Ensuite, c'est là que les choses se corsent.
Il y a quelques temps déjà, j'ai trouvée une lettre devant la porte de ma chambre. Je n'ai pas osé l'ouvrir,ayant peur de ruiner ma bonne humeur. De plus n'était pas signé.
Une lettre anonyme.

Je l'ai recopié:
Spoiler:
 

Une chanson d'amour.
Je ne voulais pas croire Gilbert quand il me disait que si ça se trouve, j'avais une admiratrice secrète. Maintenant, je le crois.
Au contraire d'être flatté, ça m'a mis en colère. Déjà, je n'aime pas quand les lettres de sont pas signé, même d'un indice. Ce n'est pas le comportement de quelqu'un de franc!
Et puis...Je n'aime pas savoir que quelqu'un d'autre que mon frère ressens ce genre de choses pour moi. J'ai peur que celui-ci soit jaloux. Mais je me dois de lui en parler. Je ne lui ai jamais rien caché, et ce n'est pas aujourd'hui que je vais commencer!

Dans l'espoir de croiser mon corbeau, j'y suis retourné.
Mais ce n'est pas la route d'un corbeau que j'ai croisé, non, plutôt celle d'une tomate. Süden Italien. Il commence sérieusement à m'énerver. Je ne promet pas de rester calme si il recommence.
Une petite consolation tout de même: Österreich avait l'air tout aussi à cran que moi. Il regardait un peu trop Türkei. Il a embrassé Ungarn après tout. Serait-il jaloux? De toute manière, ce sont leurs petites affaires, pas les miennes.

Il faut que je trouve Gilbert, je dois lui parler.

Revenir en haut Aller en bas
Allemagne

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 27/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: "Le fond de ma pensée"   Ven 29 Juil - 13:43



Je suis à court de mouchoirs.

Au final, j'ai retrouvé Gilbert, et l'histoire de la lettre, il ne l'a pas tellement mal prise. Un poids de moins sur la conscience.

Plus tard, nous somme sortit nous promener, prendre un peu l'air. Le temps était frais, on parlait de tout et rien, j'ai pris sur moi, il a finit dans mes bras...
Et puis il s'est mit à pleuvoir.
On s'est abrité sous l'arche de l'entré. On était trempé. Et après...Je préfère passer le reste des évènements sous silence.

Mais le résultat, c'est que maintenant, nous sommes tout les deux malades (même si Gilbert continue de dire que ce n'est pas pour ça)! Moi encore, ça va. J'ai juste un petit rhume, rien de bien méchant. Par contre, Brüder a une sacrée fièvre. Sa m'inquiète. Peut-être trop d'après lui d'ailleurs. "C'est mon rôle", qu'il dit. Mais c'est plus fort que moi. C'est ce que j'ai de plus chère à mes yeux, et je me doit de veiller sur lui, même si je suis pas le plus grand des deux.

Revenir en haut Aller en bas
Allemagne

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 27/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: "Le fond de ma pensée"   Lun 8 Aoû - 14:54



Bella avait raison, pendant les vacances, il ne se passe rien.

En parlant de Bella, certaines choses ne cesseront jamais de m'étonné. Comme le faite qu'elle soit avec Italie du sud. C'est son droit après tout. Mais une fille pareil avec un garçon comme lui..
Oh, et puis de toute façon, ce ne sont pas mes affaires.

Certaine choses sont plus importantes.
Mon frère en l’occurrence. Ma capacité à m'inquiéter pour tout et rien est proportionnel à l'amour que je porte à la personne en question. Et dieu seul sait à quel point je fais des montagnes de la moindre chose qui ne va pas chez Gilbert. Il se grattait frénétiquement le bras. Il disait juste qu'un insecte l'avait piqué à la serre, mais il fallait toujours que j'en doute, et que je lui donne des millions de recommandations.
Et le pire de tout, c'est que je ne peux pas m'en empêcher.
C'est plus fort que moi, même si j'essaye d'en faire le moins possible, de me contrôler un peu. Parfois, j'ai un peu peur de l'agacer. Il va falloir que je prenne sérieusement sur moi.

Parce que ça serait quand même bête de se fâcher pour une piqûre de guêpe.
Revenir en haut Aller en bas
Allemagne

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 27/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: "Le fond de ma pensée"   Mer 24 Aoû - 13:30

Je crois que j'ai fait la plus belle erreur de ma vie.

Pourquoi? Je ne sais pas ce qu'il m'a pris.
J'aurais dû continuer à le détester, rester au stade primaire des cris et des insultes. Au fond, je sais plus le haïr que l'aimer. Et je me refuse à la deuxième solution.
Lysander.
Pourtant si beau.

Je n'ai pas pu m'en empêcher, de rester à le regarder.
Immobile, je me contentais d'admirer. Ses yeux m’hypnotisais littéralement, et je m'y noyais comme dans un océan de larme. On se débat pour en sortir, mais le courant nous happe vers ses profondeurs les plus sombres et mytérieuses.
Sans m'y attendre, il m'a embrassé.
J'étais trop sous son charme, comme un maléfice pour y résister.

Mais prêter le nom d'amour à une simple attirance physique serait trop facile. C'est impossible, je ne l'aime pas, et je ne veux pas l'aimer. Jamais.

J'ai tout dit à mon frère.
Il croit que c'est ce la situation qui me convient, et que me laisser faire par une sorcière me plaît et me rend heureux. Mais rien de tout ça, je le veux. Je lui ai dit pourtant! Je lui ai dit qu'il n'y a que lui qui compte, et qui arrive à me rendre heureux! Et ça, ça ne vaudra jamais les beau yeux de monsieur.

J'ai peur d'avoir tout perdu.
Je n'ai pas envie que tout redevienne comme avant. J'avais enfin réussie à obtenir la situation que je fantasmais depuis longtemps! J'ai trop attendue pour tout perdre!
J'ai été faible et minable pour me laisser faire de la sorte. J'ai agit comme un enfant. Il est tant que j'apprenne à me comporter en adulte, a m'endurcir encore et encore.
Je ne le laisserais plus jouer avec moi.

Je veux que Gilbert me revienne, je suis mal.
Je me sens tout aussi vide que tourmenté. Je m'en veux comme je m'en suis jamais voulu auparavant. S'il part cette fois, ce sera de ma faute. Je supporterais pas qu'un froid s'installe entre nous et nous éloigne. Je préfère encore mourir que de le subir.

C'est dans ses périodes sombres où les vieux démons rodent que j'ai le plus besoin de ses bras...
Le destin aime à être cruellement ironique.
Revenir en haut Aller en bas
Allemagne

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 27/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: "Le fond de ma pensée"   Jeu 25 Aoû - 13:04

Il fallait bien que ça dérape.

Voila que les discussions ce sont entamé. Les cris aussi.
Je ne faisais plus attention aux gens autour. Il n'y avait plus que lui, moi, et ma peine qui flottait quelque part par là.
Non, je ne peux plus ne rester que frère avec lui. Je lui ai dit, et au moins, la situation à le mérite d'être claire maintenant. J'ai entrevu autre chose derrière notre simple relation fraternel. Quelque chose plus fort encore, de plus indéfectible, de plus intense! J'ai y ai goûter, je ne peux plus m'en passer. Si on peux se sevrer des drogues, celles-ci je doute que je puisse m'en séparer.

Quand à cette véritable sorcière de Lysander, j'ai réussie.
J'ai été fort cette fois. Je l'ai repoussé sans état d'âme. C'est tout ce que je ne veux plus voir et entendre. Maintenant, je n'ai qu'à l'ignorer. Plus facile à dire qu'à faire.

Enfin se comporter en adulte.
Gilbert aurait été sûrement fière de moi...
Revenir en haut Aller en bas
Allemagne

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 27/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: "Le fond de ma pensée"   Ven 26 Aoû - 17:18

"Il était une fois, l'histoire de deux frères qui se déchiraient..."

Sans plus de heurt, mon frère à plié à mes conditions.
Pliés oui. C'est le mot. D'après lui, tout va s'arranger, il tombera amoureux de moi, et tout rentrera dans l'ordre. On vivra heureux comme avant. Personne ne souffrira (devant l'autre). On s'aimera et on sourira.
Un véritable conte de fée.

Mais j'ai est trop cru pour tomber dans le panneau.
Quelque chose cloche dans ce tableau trop parfait. Je pense qu'il ne m'aimera jamais. Je ne suis pas née de la dernière pluie, ses sourires peu rassuré en sont la plus belle preuve.
Diagnostic du docteur Weillschmidt: Amour à sens unique.
Et je n'ai pas envie de le faire plus souffrir que ça, je pense que la peur de couper les ponts avec moi ne serait-ce qu'un petit moment, juste le temps d'accepter le choc, lui a fait assez peur pour lui faire changer d'avis.

"Et ils ne vécurent pas si heureux et ils eurent beaucoup de problèmes."
Revenir en haut Aller en bas
Allemagne

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 27/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: "Le fond de ma pensée"   Sam 27 Aoû - 17:12

Je me déçois moi-même parfois.

J'ai été faible, encore une fois. C'est fou, j'ai vraiment du mal à résister aux charmes de Lysander. Pourtant, ce n'est pas de l'amour à proprement parler. Bien que je commence à avoir une certaine affection pour lui, à force. Il est plutôt attachant, et plus mature que je ne le pensais.

Il faut encore que j'aille parler à mon frère.
Je ne l'ai toujours pas fait. Et je ne peux pas le trahir de cette manière plus longtemps. Mais j'ai peur qu'il prenne mal se revirement de situation. Et s'il était vraiment "amoureux" de moi?
Non, c'est peu probable.

J'ai la solution de ne rien lui dire.
Mais je n'aime pas les situations que ne sont pas claire. Et cette impression de tromperie donne un amer arrière-goût au baiser de Lysander.

L'histoire n'est pas finit...
Revenir en haut Aller en bas
Allemagne

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 27/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: "Le fond de ma pensée"   Dim 28 Aoû - 17:32

Encore une fois ou je m'en suis fait pour rien.

Tout s'est miraculeusement arrangé. Je n'y crois presque toujours pas. J'ai mis la situation au claire. Nous ne somme plus ensemble, nous n'en restons pas moins des frères, et de plus, il sait que je suis avec Lysander (que je remercie encore intérieurement pour être "rentrer dans le tas" et lui avoir dit directement) et ne l'a pas mal pris.

Tout est redevenue comme avant, ou presque. Presque.
Le "presque" tient dans la personne de Lysander. Finalement, je me suis vite attaché à lui. Bien sûr, j'ai toujours un pincement au coeur quand je repense à tout ce que j'aurais pu faire ou vivre avec mon frère. Mais la vie continue. Depuis le temps, j'ai appris à encaisser les chocs. Il faut mieux faire avec, enfouir et avancer que de passé son temps à regretter.

D'ailleurs je doit sortir au restaurant avec lui cette semaine.
J'ai hâte.
Revenir en haut Aller en bas
Allemagne

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 27/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: "Le fond de ma pensée"   Ven 11 Nov - 17:24


Les cours on repris, et le temps s'écoule lentement.
Malgré quelques vagues.

J'ai beaucoup de travail, mais au final, pas beaucoup plus que l'an dernier. J'arrive à m'en sortir, et plutôt bien.
La routine scolaire est revenue, avec l'hiver. Je n'ai plus revue Lysander depuis en moment. Mais il ne me manque pas, et je ne pense plus vraiment à lui, j'ai d'autres chats à fouettés. Tant mieux si je le revoie, tant pis si je l'oublie.

La seule chose vraiment notable qu'il s'est passé ces temps-çi c'est toute cette histoire entre Süden italien et Belgien.
Ils ce sont fâchés, tout les deux. Tellement fort que Belgique à finit en larme. Apparemment, il y avait un rapport entre cette dispute et Vatican. Mais bon, tout s'est arrangé, et tant que qu'elle est heureuse...

En parlant de Süden italien, j'ai rencontré son frère, Norden italien, ou plutôt, Feliciano. C'est quelqu'un qui, je l'avoue, est beaucoup plus agréable à fréquenter. Il a un caractère très différent. Il est très souriant, et a une (légère) tendance à la surexcitation. Par contre, ils sont tout les deux aussi peureux l'un que l'autre.

Parfois, on ne peux nier les liens familiaux.

Revenir en haut Aller en bas
Allemagne

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 27/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: "Le fond de ma pensée"   Dim 4 Déc - 14:52


Chaque paroles résonnent dans ma tête comme dans une pièce vide.
J'ai encore mal au crâne.

Ces jours-ci ont été marqués par des petits drames quotidien. Belgique a rompue, dans les larmes. Ca devait arrivé, de toute manière. J'éi été là pour elle, je l'ai consolé, ce qui normal au fond.
C'est après que les choses se gâtent.

Car il faut savoir qu'elle m'a enmené dans un bar, et m'a mis au défi de boir un dose de bière...Conséquente. Je crois que je peux me vanter de plutôt bien tenir l'alcool, mais ça a tendance, et pour tout le monde je crois, à délier la langue. C'est ce qu'il s'est passé.
Et voila qu'elle m'annonce de but en blanc qu'elle m'aime, sachant bien éviddament que moi, je ne l'aime que comme une amie.
Larmes & drames à nouveaux. Elle a très mal prit le faite que je lui ai demandée qu'on prennent un peu de recul là dessus, et qu'on ne se voyent pas trop en ce moment, pour qu'on réfléchissent. Mais elle a prit ça comme un abandon, pur et simple, alors qu'il n'en ai rien.

Et comme si cela ne suffisait pas...
Mes sentiments et mon point de vue on changé face à Feliciano. Disont que ce petit, je le trouve affreusement attachant. Il sourit en permanence, et il a cette innocence touchante, celle que les gens perdent en grandissant. C'est comme si autour de lui, comme une aura, il y avait tout le soleil de l'Italie qui vous éblouissait, et qui vous rendait le sourire.
Je ne sais pas quoi penser de mes sentiments. Je...Je ne saurais dire si je...Aïe, ma tête.

Sauf que je lui ai avoué à demi-mot, car une seul chose est clair: Quoique que ce soit, c'est plus que de l'amitié. Je lui ai dit sans le vouloir. Il me considère comme son meilleur ami, c'est déjà ça. Je devrais en être heureux, m'en satisfaire, mais non. Ah et puis j'oubliais: Il est avec son frère maintenant. Comment un démon comme lui peut être avec un ange pareil? Aucune idée. Je sais comment les relations amoureuses entre frères finissent. Je n'ai pas envie de le voir triste...
Je sais ce qu'a pu ressentir Bella maintenant.

Tout est flou. Je ne sais plus vraiment ou j'en suis... Personne est au courant de ça, sauf Bella, à qui j'ai avoué pour Feliciano sous les effets de l'alcool. Je dois en parler à mon frère au plus vite. Je sais qu'il saura m'éclairer, lui.

Je crois que je vais aller reprendre une aspirine...




Revenir en haut Aller en bas
Allemagne

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 27/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: "Le fond de ma pensée"   Dim 18 Déc - 16:35


Ha, la période des fêtes, avec son lot de cadeau et de neige...
Et le gui accroché au dessus des portes.

Finalement, mon intervention auprès de Feliciano n'aura pas été vaine. Il a suivit mes conseils, il a rompu avec son frère. Dans les larmes.
Ca m'a fait énormément de peine de le voir dans cet état. Je ne peux nier que je me suis sentit responsable, mais...Au fond, j'était satisfait de ne plus les voir ensemble. Car à chaque fois que je les voyaient tout les deux, dans les bras de l'un de l'autre, mon estomac se tordait, les vieux souvenirs remontaient et...Oh, je n'ai plus envie d'y repenser.

Je l'ai consolé, à chaque fois que je voyais qu'il n'y avait pas l'ombre d'un sourire sur son visage. Je l'ai pris dans mes bras, je l'ai rassuré...Et à chaque fois qu'il souriait de nouveau, je souriait avec lui, rassuré, et avec le sentiment d'avoir agit pour son bonheur. C'est fou, indirectement, même quand il est triste il finit par me rendre heureux.

Mais je crois que ma plus grande joie, c'était le gui.
Il y a du gui accroché en haut de la porte de la salle communautaire. Celons cette vieille tradition, si deux personnes se trouvent au même moment en dessous, ils doivent s'embrassés.
Et ça n'a pas raté. On s'est retrouvés tout les deux en dessous, par le plus malheureux (ou heureux) des hasards. Je l'ai embrassés, du bout du lèvres, avant de partir, tout autant remplie de bonheur que de honte.
Mais pourquoi, pourquoi a-t-il accepté ce geste de ma part? Il aurait très bien pu refusé, pour lui je ne suis "que" son meilleur ami. Est-ce que pour lui ce n'était qu'un petit bisous sans gravité, un simple jeu, ou alors une...Vraie marque d'affection? Je n'en ai aucune idée, et je n'ose pas lui en parler.

Je crois que je vais finir par aimer noël.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Le fond de ma pensée"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Le fond de ma pensée"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seul et sage pensée!
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Petite pensée pour le Japon
» LE DIX COUPS DU PRESIDENT ?POLITIQUE PAS ! FOND ,FORME ,STYLE PAS!
» reflexion bidon sur le mode de pensée de la société !!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia V2 :: École :: Ailes de Repos :: Journaux Intimes-
Sauter vers: