AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ach! Back to the loch with ye, nessie!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ach! Back to the loch with ye, nessie!   Mer 17 Aoû - 13:20



"You're Scottish, fry something!"

Au premier coup d’oeil
✯ Nom : Mac KIRKLAND, Ailean Keith
✯ Surnoms : Scot. Il n’accepte rien d’autre.
✯ Âge : 19 ans, le grand-frère des Anglos-Saxons
✯ Sexe : Mâââle
✯ Anniversaire : 30 Novembre
✯ Orientation Sexuelle : Si ça a un beau p’tit cul et que c’est Anglo-Saxon, il dit pas non. Oh, et Français aussi. C’est bien un p’tit cul Français de temps en temps.
✯ Aile :
✯ Niveau Scolaire : College



Brothers and sisters are natural enemies! Like Englishmen and Scots!
Or Welshmen and Scots!
Or Japanese and Scots!
Or Scots and other Scots!
Damn Scots!
They ruined Scotland!



Le pays

❧ Pays que vous représentez : Scotland, Écosse, Alba
❧ Langues que vous parlez : Anglais, Gaélique Écossais, Scot, Français et un peu d’Allemand.
❧ Histoire du pays que vous représentez :

Highland Games

Au début de l’histoire de l’Écosse....Il n’y a pas grand chose à dire. Comme partout ailleurs, il n’y avait personne, des gens sont arrivés et ils se sont installés.

Scottish hammer throw
Là où les choses deviennent intéressantes, c’est quand les clans commencèrent à se former. Les Celtes qui s’installèrent en Écosse savaient comment manier le fer, construisaient des forts sur les collines et sous l’autorité des chefs, les clans vivaient en harmonie. Autant qu’une bande de barbares roux avec des épées de 2m et des haches tout aussi impressionnantes peuvent vivre en harmonie. L’action commence pour l’Écosse quand les Romains essaient (je dis bien essaient) de mettre une raclé aux roux barbus avec des épées de 2m. Ils se rendent bien vite compte qu’ils n’ont pas ce qu’il faut, ils décident donc de construire un grand mur pour se protéger des grands roux barbus avec des épées de 2m. En gros, c’était l’équivalent Romain d’aller pleurer sous les jupes de leurs mères. PWNED. Quelques Romains essayèrent de mater les Écossais avec des “expéditions punitives” mais ils se sont vite fait botter les fesses.

Weight throw
Vers 503, les Romains s’en vont finalement de la Bretagne. À cette époque quatre peuples vivaient en Écosse: les Pictes, les Bretons Romanisé, les Scots du Dalriada et enfin les Angles. Le parfait mélange pour de la baston quoi. Et c’est ce qu’ils firent avec entrain : se taper sur la gueule. Pour ajouter au plaisir, les Vikings se joignirent à la baston générale. Devant la menace venue du nord, l’idée d’arrêter de se taper dessus pour taper sur l’ennemie commun est avancé par Kenneth MacAlpin. Kenneth Ier se fit reconnaître comme le souverain d'un royaume picto-écossais uni, parfois appelé Alban. Après d’autres batailles (surprise !) le Caithness et le Sutherland furent repris aux Vikings par Guillaume le Lion. Dans vos dents. Même les Vikings font pas peur aux Écossais. Contrairement aux Anglais qui ont dû s’incliner devant Canut. Les Écossais poussèrent même jusqu’à marier la fille de Jacques III à Christian Ier de Danemark. La dot de la part des Danois ? Les Orcades et les Shetland. Ha ah ! Ces Îles devinrent possession Écossaises et le territoire a très peu changé depuis ce temps.

Stone put
La Religion. Comment faire cesser un paquet de grands roux barbus avec des épées de 2m. Comme les Vikings qui semblent s’être calmés soudainement, un Scot d’origine Irlandaise implante la religion dans ls Highlands. À vrai dire implantation de la religion ne se fit pas aussi facilement. Les Anglais et les Écossais ne s’entendait pas sur quel genre de modèle il fallait construire le clergé et les église et les... BORING !! Résumé : Les Anglais voulaient des Églises suivant le modèle anglo-normand et les Scots voulaient pas. Cependant quand le modèle fût adopté, le système de gestion de l’Écosse changea du tout au tout. Comme l’as si bien dit le site qui me sert de référencement pour écrire ce texte :

Citation :
Des shérifs furent établis dans les châteaux forts royaux pour rendre la justice, percevoir les impôts et les loyers, et, plus généralement, pour exécuter les ordres du roi, tandis que de nombreux bourgs fortifiés furent fondés pour servir de postes militaires et de commerce.


Maide Leisg
Les Rois anglais étant faiblards, le Roi d’Écosse se permet de gruger lentement mais sûrement dans le territoire Anglais. Les choses changent quand Henri II monte sur le trône. Guillaume le Lion qui avait des couilles d’acier décide d’aller se battre pour garder ces terres, mais il est capturé sur le champ de bataille. Là les couilles d’acier se font chopper d’un coup de hache quand il doit signer un traité qui transforme toutes ses terres en fief pour le Roi Anglais. Heureusement, le roi suivant décide de rendre les terres pour financer ses croisades. Ouf, échappée belle. Suivant cette époque, les limites entre l’Écosse et l’Angleterre sont définies et un siècle de calme règne entre les deux pays. Oui oui, de la paix !! Donc le règne d’Alexandre II & III se passent plutôt bien, il s'établit un système de gouvernement centralisé, le commerce et l'agriculture prospérèrent, et les Hébrides furent reprises aux Vikings. C’est l’âge d’or de l’Écosse


Tug of War
Les choses dégringolent quand Alexandre III meurt, et que sa petite-fille meurt quatre ans après. L'Écosse se trouve sans personne pour prendre le trône. Edouard Ier d'Angleterre saisit opportunité et se déclare suzerain de l’Écosse. Ça ne rends pas grand monde heureux, et Jean Balliol se fait finalement couronner Roi d’Écosse. Il reconnaît Edouard comme suzerain, mais rapidement las d’être traité en vassal il s’allia avec la France et naquît ainsi... la AULD ALLIANCE ! Et commence aussi les Guerres d’Indépendance de l’Écosse.

Edouard débarque en Écosse et met une rincée à nos grands barbus roux. Ballio abdique et Guillaume Wallace prends le relais. Hé oui, notre héros national qui se montre enfin les jambes poilues. À grands cris de : “ALBA GU BRÀTH!” ["Scotland forever!"] et “FREEDOM!!” les Écossais mettent la rincée de leur vie aux anglais à la bataille de Stirling Bridge. Les réjouissances sont de courtes durée quand les Anglais leur retournent la balle en les envoyant repriser leur kilts à peine un an après à Falkirk. Edouard met la main sur Wallace et si vous avez pas vu Braveheart, laissez moi vous dire que ça finit pas très bien pour notre grand barbu roux. Au visage bleu. Le Roi Anglais devient donc à nouveau suzerain de l’Écosse.

La guerre pour le trône Écossais reprends et c’est Robert Bruce qui l’emporte haut la main. Il assassine son rival (dans un église !) et profite du fait que le Roi d’Angleterre est occupé à se battre avec les Français (encore et toujours) pour... gruger du territoire !! Déjà vu non ? Avec la bataille de Bannockburn, Bruce (ironiquement un Anglais) libère l’Écosse de l’Angleterre mais le fait n’est pas reconnu le traité de Northampton, en 1328.

En 1329, Bruce meurt. Crap. Edouard III, le nouveau roi d'Angleterre décide d'aller contre David II, le fils de Bruce et saisit à nouveau l’Écosse. Les Guerres d’Indépendance reprennent. Et là, bha le même scénario se reproduit. Ou les notes du site web sont mêlés.

Citation :
Edouard Balliol écrasa les partisans de David II près de Perth en août 1332; couronné roi à Scone le mois suivant, il reconnut Edouard III comme son suzerain. En 1334, il céda à Edouard III les comtés du sud de l’Écosse, de Heddington à Dumfries, tandis que David II s'exilait en France.

Les nationalistes Écossais crachent sur Balliol et la Guerre de Cent ans donne l’opportunité à l’Écosse d’aller taper sur les Anglais au nom des Français. Malheureusement David II est capturé. Hoooon....Mais bon, pour ramener le Roi, l’Écosse paie une rançon hors prix qui est taxé sur les gens du peuple. Encore une fois le site m’enlève les mots de la bouche :

Citation :
Jusqu'à sa mort, en 1371, les tendances francophiles de David demeurèrent une menace pour l'indépendance écossaise.

Bon. Ensuite. Encore plus de Guerres....

Citation :
Pendant tout le XVe siècle et durant la première moitié du XVIe, le principal thème de l'histoire écossaise fut la lutte continuelle entre la couronne et les barons.

Bien donc voilà le résumé du XVIe siècle, siècle suivant s’il vous-plaît.

Citation :
Le Parlement écossais, qui prit forme au XIVe siècle, était essentiellement une assemblée féodale, et les Communes écossaises étaient incapables d'offrir à la couronne un appui même aussi modeste que celui procuré parfois au roi par leurs contemporains anglais.

Bon. Ça va pas bien bref. C’est finalement Jacques Ier qui en a plein son casque des guerres de pouvoir qui se jure d’écraser les nobles pour remettre le pouvoir au Roi. Pas content, les nobles l’assassinent. C’est son fils de six ans qui monta sur le trône. Puppet King anyone ? Hé non !!

Citation :
Ce dernier brisa la puissance des comtes de Douglas (1455) mais il fut tué alors qu'il assiégeait Roxburgh Castle, que les Anglais tenaient depuis les guerres d'indépendance.

Je sais pas s’il a briser la puissance des Douglas à six ans mais bravo ! Mais lui aussi meurt. Décidément. Le Roi suivant préfères les Arts plutôt que la Guerre. Ça fait changement. Mais il plaisait pas alors il se fait assassiner. (Surprise !) Jacques IV (C’est moi où ils ont toujours les mêmes noms ?) donne finalement une bonne fessés aux barons et installe une nouvelle ère... de corruption ! Majoritairement avec des détournement de fonds de l’Église. Une négociation avec les États Européens permet de signer un traité de paix perpétuelle avec l'Angleterre en 1502. Ça va durer longtemps ça..... Pour sceller le tout joyeusement, notre Jacques se marie à Margaret Tudor, fille aînée d'Henri VII d'Angleterre. À ce moment tout le monde se disait ; “Ça y est l’Écosse et l’Angleterre ne vont faire qu’un” (Pas toi Russie, whoosh whoosh!!) Mais non, Jacques par question de tradition s’allie avec le Roi Français et à la tête d'une forte armée, envahit l'Angleterre, pour être finalement écrasé et tué à Flodden en 1513.


Caber toss
Un autre Roi est mis sur le trône mais il est pas important. Avec la venue de Marie Tudor vous vous doutez qui est la prochaine à apparaître ici. Hé oui, Marie d’Écosse !

Envoyée en France à l'âge de cinq ans pour être soustraite à l'influence anglaise, elle fut élevée comme une jeune Française et épousa le dauphin François, qui devint roi de France, sous le nom de François II, en 1559.

En Écosse, c’est Marie de Guise qui règne et personne n’est vraiment heureux de ça. Des garnisons Françaises s'installent un peu partout dans le pays et un conflit majeur s’installe: la Religion. À cette époque les relations entre la France et l’Écosse ne sont pas au meilleur. Les Écossais s’allient même à l’Angleterre pour mettre une rincé aux buveurs de vins. Ouhlà. So much pour la Auld Alliance. Le le traité d'Edimbourg met le clou finale dans la tombe de l’amitié Franco-Écossaise de l’époque. À cause de la religion.

La religion va être le problème majeur de l’Écosse pour les siècles à venir. Oui oui, LES.

Pendant ce temps Marie Stuart se marie avec lord Darnley et Élisabeth 1er voit ça d’un mauvais œil. La Reine Écossaise fait tuer son mari et en prends un autre. Elle est rapidement arrêtée et mis en prison où elle doit abdiquer en faveur de son fils. Elle s’échappe et s’enfuie en Angleterre. Pendant de temps ; Guerre Civile. Outch.

Jacques VI arrive, et ce Roi porte bien de nom.

Citation :
Une fois de plus, l'Écosse fut gouvernée par des régents, et les luttes entre factions reprirent après la fin de la guerre civile. Esmé Stuart, créé duc de Lennox en 1581 par Jacques VI, essaya de rétablir l'influence française et parvint à faire exécuter le régent anglophile.

Cependant VI ne laissera pas les régents trop longtemps faire comme ils veulent. À 17 ans il monte enfin sur le trône et leur donne la rincée de leur vie. Arrière-arrière-petit-fils d'Henri VII et successeur légitime d'Élisabeth, Jacques VI avait une seule idée en tête: Régner sur la Bretagne en Unissant les deux couronnes. De tout son vivant, Jacques IV fit de son mieux pour n’avoir aucune altercation avec les Anglais. Il est récompensé en étant couronné en 1603 suite à la mort d’Élisabeth 1er.

Sheaf toss
Finalement à Londres, Jacques a tout son temps pour régner sur les deux Royaumes. Il s’est assuré que l’Église soie sous sa botte, il a renforcer la monarchie et gère l’Écosse à coup de décrets. Écossais d’origine, il savait comment traiter le peuple pour le garder en sa faveur. C’est Charles Ier qui va tout faire tomber à l’eau à sa succession de Jacques. En faisant des changements liturgique, la colère monte en Écosse et bientôt le peuple est dans les rues. Charles essaie d’écraser les Écossais avec le pouvoir de l’église, mais n’y parvient tout simplement pas. La fin de son règne (classé tyrannique) est célébré avec une Guerre civil. Les Écossais, presbytérien, se liguèrent naturellement contre le roi. Un pacte fût signé des batailles ont eu lieu. Fidel à leurs style de combat, les Écossais écrasèrent les Anglais une première fois, mais rentrèrent la queue entre les jambes.

{Moments Politques de l’histoire. Joueuse qui comprends rien, on va donc sauter les explications}

Vient ensuite la révolution de 1688. L'acte d'Union entre l'Écosse et l'Angleterre en 1707 suivit avec l'union des Parlements anglais et écossais.

Lorsque, sous la reine Anne, l'Angleterre s'engagea dans la guerre de la Succession d'Espagne, tandis que l'Écosse sympathisait toujours avec la France, ennemie de l'Angleterre, les arguments politiques et stratégiques en faveur d'une union complète furent irrésistibles, du point de vue anglais.

Donc pour une histoire de politique et de religion, les Écossais et les Anglais se tabassèrent. Répétitif ? Jamais.


L'humain
❧ Histoire Personnelle :

Ailean est le premier né de la famille Kirkland. La fierté de son père, le second homme de la famille, l’héritier, le préféré. Le bambin est le portrait tout craché du paternel; yeux verts, tignasse de feu et en vieillissant, le même caractère prompt à la violence. La première année de vie du bambin Kirkland se passa à Edinburgh. Bien qu’il ne garde aucun souvenir de la ville, le roux a toujours considéré l’Écosse comme sa vrai patrie. À peine la bougie d’un an soufflée sur le gâteau d’Ailean, la petite famille avait déjà déménager, cette fois au Pays de Galle. Il y a une autre chose aussi dont Ailean ne se souvient pas dans sa jeunesse. C’est d’avoir été le seul enfant de la famille. Les Kirkland ont rapidement eu un deuxième enfant, Owain, le petit frère préféré du roux. Installés à Cardiff pour un an, Ailean découvrit les joies d’avoir un petit frère. Alors qu’ils déménageaient pour la troisième fois, les liens entre les deux Kirkland était déjà profonds. Après l’Irlande pendant un an, et un autre petit frère, la famille s’installa finalement à Londres définitivement. Les nombreux déménagements ne perturbèrent pas vraiment l’enfance d’Ailean, il avait vite compris que son paternel était un homme d’affaire qui travaillait pour une entreprise avec des bureau à travers le Royaume-Unis, et que les déplacements étaient nécessaires. Un autre poupon vint agrandir la famille, et rendu à l’âge qu’il avait, Ailean était assez vieux pour comprendre que celui-là il était de trop. Les trois plus vieux avaient établi un espèce d’ordre dans la fraterie. Les deux plus vieux se mettaient de paire pour rendre la vie du troisième misérable. Un quatrième élément voulait sans doute dire que le plus jeune s’allierait avec le martyrisé. C’est ainsi qu’Ailean vint à détester Arthur.

Dès que la nounou avait le dos tourné, Ailean rendait la vie du dernier venu misérable. Tout était une bonne occasion pour que le blâme tombe sur son dos. C’était surtout efficace avec le père. Dès que le roux disait au paternel qu’Arthur avait fait tel ou tel chose, celui-ci blâmait le blond sans poser plus de questions. Malgré les mauvaises intentions l’aîné des Kirkland avait de la gentillesse, caché tout au fond de lui. Le peu de fois où il manifestât ladite gentillesse, c’est avec le fils d’un bourgeois Français. Un été alors que la famille était en vacance dans leur résidence à la campagne, une famille de Français acquerra le manoir voisin. Cherchant toujours des nouveaux compagnons de torture jeu, Ailean s’aventura sur la propriété pour voir s’il y avait des enfants de son âge. Assis sur un banc, l’air mélancolique, une superbe blonde avec de grands yeux bleu le suivit du regard. Le roux se figea. Non seulement il devait avoir l’air d’un paysan, les vêtements sale, une déchirure dans ses pantalons, des feuilles dans les cheveux, un bleu sur la joue parce qu’il s’était battu avec Arthur, mais la beauté de la jeune fille le troublait. Ses yeux semblaient morts, aucune expression n’animait son visage. À ce moment, Ailean se jura qu’il ferait tout pour que la magnifique fille sourit.

L’été passa donc au rythme des jeux entre le Français et les Kirland. La première impression d’Ailean s’avéra fausse puisqu’il s’agissait d’un garçon et non d’une fille. Le blond se lia rapidement d’amitié avec la famille, mais Ailean et lui était beaucoup plus proche. Le jeune bourgeois avait vécu un traumatisme qui l’avait plonger dans cet état. Le roux passa donc son été à prendre soin du blond. Avant la fin des vacances, le Français souriait et les deux s’alliaient pour rendre la vie difficile au benjamin de la famille. Ailean était content d’avoir un ami, car Owain semblait être dans une phase de rébellion où il n’écoutait plus toujours ce qu’il disait. À la fin de l’été, c’est le coeur gros que les deux amis se dirent au revoir. Les promesses de s’écrire et d’aller se visiter se firent, mais ne furent jamais tenues.

La vie quotidienne reprit son cours quand ils rentrèrent à Londres. Rien ne vint vraiment perturbée les années suivant de la vie d’Ailean. Ha oui. Un autre bébé. Encore. À ce point là, le roux s’en fichait. Arthur était le souffre douleur et un nouveau née n’y changerait rien. Ce qui vint vraiment perturbée la famille, c’est la réception d’une lettre adressé à Ailean à ses douze ans. Accepté à l’Académie Hetalia. Représentant de la Nation Écossaises. À ce moment, le roux serait mort tellement il était fier. Son père en versa presque une larme. Le roux fit donc ses valises et prit l’avion vers les USA.




Pays de Galles - Premier petit frère, adore l’agacer.



Irlande - Deuxième petit frère. {À venir}



Royaume-Unis - Troisième petit frère, punching bag.



Sealand - Dernier petit frère, bruyant et gossant.




France - Meilleur ami, un de seul envers qui Scotland est gentil



Canada - Un autre des rare élus avec qui le roux est plus doux



❧ Vous avez l’air de quoi ?

Assis sur un tabouret, accoudé au bar, un jeune homme boit tranquillement une pinte. La plus rousse des bières qui traînent devant lui n'arriverai pas à la cheville d'Ailean côté rousseur. Des cheveux de feu qui se repèrent à des lieux à la ronde, est ce qui frappe en premier chez l'Écossais. Peu soucieux de leur apparence, l’adolescent a une coupe peu entretenue et éméchée. Il n'a qu'à secouer la tête pour enlever les mèches qui lui gênent la vue. Sous ses cheveux, un peu plus bas après le grand front, des sourcils aussi roux que la chevelure, sont froncés dans une moue sévère. Les sourcils d'Écosse sont heureusement de proportion normal, contrairement à ceux de son plus jeune frère. Détail qui attire aussi les yeux, sont les boucles d'oreilles que le roux porte. Ne vous moquez pas de lui en disant que c'est féminin. Il porte ces boucles d'oreilles par croyance que le métal éloigne les mauvais esprits.

Également à la différence d’Arthur qui pleurs et qui râle, les yeux comme un livre grand ouvert, les yeux verts d'Ailean ne reflètent que les émotions passager que lui apporte la boisson. D'un vert sinople pétillant de malice au vert glauque brûlant de rage, les yeux du représentant de l'Écosse passent par une vague palette de couleur. Pourtant, ils n'expriment que la rage ou l'état avancé de sobriété permanent dans lequel il est.

Un cri attira l'attention de l'Écossais. Le sourire du roux se fit alors cruel et sarcastique. Coincé entre ses lèvres, se trouve un cigare qui répand sa boucane dans des motifs complexes. Une puissante main ganté vient chercher le cigare et le taper dans un cendrier avant que les cendres ne se répandent sur le bar. Les mêmes mains qui ont si souvent frapper, abuser et martyriser ses plus jeunes frères. Un rire caverneux sortit de la gorge de l’aîné des Kirkland, le rire gagnant rapidement tout le corps du roux, alors que les épaules minces mais solide se secouaient grâce au mystérieux rire qui prit d'assaut Ailean. La mince silhouette semblait prise de spasmes, alors que les rires gutturaux ajoutaient au fait que le roux semblait être entrain de mourir d'une quelconque étrange crise. Aussi soudainement que la crise avait commencé, tout s'arrêta.


Another ale good fella..

❧ Ça se passe comment dans votre tête ?

Ailean

Avec vous, Alain, Allan et autres Allen et Alano, l’étymologie nous emmène au nord de la mer Noire, en Scythie, avec le peuple des Alani. Votre nom est donc d’abord le nom d’un peuple. D’origine indo-européenne, vous, Alains, êtes ainsi reliés aux Aryâni indo-iraniens et au monde celte, où vous serez mis à l’honneur sous différentes formes, toutes dérivées de alun, c’est-à-dire «harmonieux». Vous allez envahir la Gaule au début du V ème siècle, avant de disparaître. Mais vos descendants homonymiques parcourront l’Europe et seront légion en France. Les Normands porteront Alain en Angleterre, où il deviendra Alan, Allen, et connaîtra l’engouement de moult baptêmes. L’Écosse en fera un nom de famille (McAllan, Callen). La France lui donnera des lieux et des villages. Enfin, la période 1940-1960, en France, vous voit connaître une vague d’extrême faveur. “Du scepticisme de base aux ardentes convictions, par coups de force de la volonté. Une volonté de charme d’ailleurs, et que le charme peut détourner de son chemin… mais un instant seulement. Alain séduit, sensibilise, électrise son auditoire et s’emporte dans son propre élan, au risque alors de confondre intuition et impulsion. Je me souviens… Moi, Alain, plus ou moins sociable, entier, passionné, avec de brusques variations et des virages à la corde, je suis celui qui réfléchit sans cesse, mais en marchant très vite, ou au volant, à haute voix. L’action toujours me sollicite, et je m’y jette avec l’irrépressible dynamisme dont j’use et abuse tel un Alain des Alani fondant sur l’ancienne Gaule.”




Écosse est passionné par ses causes, ses loisirs et la boisson. Ne dites jamais devant lui qu'un kilt est une jupe. Ne riez jamais du son que fait une cornemuse. Ne dites jamais que son équipe de football n'est pas bonne. N’osez jamais dire que le golf c’est ennuyant et que ce n’est pas un sport. Le roux s'enflamme quand il est question des choses qu’il aime. Il est très patriotique, ayant la cause de son pays dont il est le fier représentant à coeur. Ailean n’abandonne pas facilement. Quand il a une idée en tête, peu ou presque personne ne peut lui dire de faire les choses autrement. La tête aussi dur qu’une roche, le roux ne se laisse pas marcher sur les pieds.

"Get three Englishmen together and they'll start a club. Get three Welshmen together and they'll start a choir. Get three Scotsmen together and they'll start a fight."

Ailean est très violent. Envers ses frères, envers les autres, envers lui-même. Le roux a un penchant quasi possessif envers Arthur, son passe temps préféré étant de lui rendre la vie dur. Mais si quelqu'un ose toucher à son petit frère, Écosse ne prends pas des gants blancs pour aller battre le connard qui a fait du mal à England. Le peu de tendresse qu'affiche le roux est envers ses roses. L’aîné des Kirkland squatte une partie de la serre où il entretien ses fleurs. Des centaines de roses rouge comme le sang avec des épines ravageuses. Dans des excès de rage il se défoule parfois en arrachant les fleurs à main nue, brisant les pétales, s'écorchant les mains sur les épines. Puis il regarde ses mains couvertes de sang et reste là à rire.


Agir sous un coup de tête est très caractéristique d'Ailean. Frapper avant de parler, hurler puis expliquer, baiser puis exprime ses sentiments. Ses actions reflètent ses pensées, ses paroles sortant directement sans aucun filtre entre son cerveau et sa bouche. Plus d'une fois il s'est mis les pieds dans les plats à cause de sa grande gueule, mais il n'est pas du genre à regretter ce qu'il dit ou fait. Les gens en viennent parfois à se demander si sous ce masque de cruauté et de cynisme, un Ailean fragile et tendre n’attends pas son moment pour sortir de l’ombre. À cela, le roux éclate de rire et écrase son cigare dans le front de l’idiot qui a osé dire ça.

Très peu de personnes savent faire la différence entre Scotland saoul et Scotland à jeun. Une des rare façon de le savoir, c'est de regarder comment il traite Wales. Petit conseil aussi, ne lui enlevez JAMAIS sa bouteille de bière. Grave erreur.

❧ Clubs dont vous faites partie: Squatte la serre


Test Rp
Pour Ailean, arriver à la majestueuse Académie Hetalia lui donnait un prestige et une fierté indescriptible. Son père avait été si fier. Le roux se jura qu'il ferait tout pour honorer les Kirkland. Le voyage jusqu'aux États-Unis c'était très bien passé, l'aîné de la famille avait pû enfin admirer l'océan depuis les airs. D'autres élèves déambulait autour de lui pour se rendre jusqu'à l'Académie, mais Ailean restait à l'arrière pour terminer son cigarillos. Durant un court instant, le roux crû reconnaitre quelqu'un, mais les chances étaient tellement minces qu'il se secoua la tête, chassant l'image du blond de sa jeunesse.

Face à l'infinit bleu, l'Académie se dressant derrière lui, le représentant de l'Écosse laissait la fumée de son cigarillos s'envoler dans les airs. Tout avait l'air si calme. Très différent de la maison remplit de cinq garçons. Le roux eut une brève pensée pour ses frères. Il les narguerait en leur envoyant un couriel dès demain. Leur montrer comment la place est somptueuse, comment il s'amuse, les nouveaux amis qu'il s'est fait. Terminant son cigarillos, le roux fit demi-tour et prit ses choses avant d'entrer dans ce qui serait son habitat pour les prochaines années.


VOUS ! Oui, vous !
    Surnom : Pinky, Mirianna
    Âge : 23
    Comment vous avez connu le forum ? Je l'ai crée *3*
    Des commentaires ? *Hahem* Voilà, donc Norge est mon Main et Scot devient mon DC.
    Et pour finir, le fameux code secret ! {Code validé par Dieu}


Dernière édition par Scotland le Mer 24 Aoû - 17:29, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ach! Back to the loch with ye, nessie!   Mer 17 Aoû - 14:58

5457 Grand frère!5457 Bienvenue!!! *essaie d'aller lui faire un câlin*
Revenir en haut Aller en bas
England

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 22
Localisation : Pas de tes affaires!

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Ach! Back to the loch with ye, nessie!   Mer 17 Aoû - 19:32

-Oh no...Not you...
*a soudainement envi de vomir*

[<3 Mon fréro préféré 8D!!]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ach! Back to the loch with ye, nessie!   Mer 17 Aoû - 22:57

*Kick England et cajole Wales*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ach! Back to the loch with ye, nessie!   Mer 17 Aoû - 23:43

*tire la langue à England* Scotland, c'est MON grand frère! *câline Scot*
Revenir en haut Aller en bas
England

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 22
Localisation : Pas de tes affaires!

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Ach! Back to the loch with ye, nessie!   Jeu 18 Aoû - 0:37

*fais un finger aux deux et s'en va signer des papiers d'adoption pour changer de famille...*
Revenir en haut Aller en bas
Prussia

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 24
Localisation : Invading vital regions >D

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
13/100  (13/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Ach! Back to the loch with ye, nessie!   Jeu 18 Aoû - 1:08

Ah? une autre personne avec qui aller boire, mais pas aussi awesome que moi c'est sur
Revenir en haut Aller en bas
Jersey

avatar

Messages : 146
Date d'inscription : 26/06/2011
Age : 31

Carte Étudiante
Partenaire: Tout seul
Punitions:
-5/100  (-5/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Ach! Back to the loch with ye, nessie!   Jeu 18 Aoû - 7:05

Heu... Je ne sais pas si je dois t'appeler frangin adoptif *hoche la tête sur le côté*, en tout cas bienvenu parmi nous *grand sourire*

Elenwë
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ach! Back to the loch with ye, nessie!   Mer 24 Aoû - 17:19

*High five Pru, ébouriffe les cheveux de Jersey et....*

Tadam enfin fini ^^
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 13/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
0/100  (0/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Ach! Back to the loch with ye, nessie!   Mer 24 Aoû - 17:35

Validé, Rebienvenue, et inutile de songer à dissimuler des objets interdits par le règlement : sachez que le surveillant envisage présentement une fouille systématique des sourcils.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ach! Back to the loch with ye, nessie!   Mer 24 Aoû - 17:38

Pfffffffffffff.... *Finit son cigare et l'écrase au sol* C'qu'on va voir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ach! Back to the loch with ye, nessie!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ach! Back to the loch with ye, nessie!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia V2 :: Secrétariat :: Inscriptions des Élèves :: Élèves bannis-
Sauter vers: