AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Liberté, Égalité, Fraternité [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Liberté, Égalité, Fraternité [Terminé]   Dim 21 Aoû - 2:50


Au premier coup d’oeil
✯ Nom : BONNEFOY, Louis François Clovis Charlemagne dit Francis
✯ Surnoms : Grand frère, Frog, d’autres à paraître plus tard
✯ Âge : 19 ans
✯ Sexe : Mâle, merci bien!
✯ Anniversaire : 14 juillet 1992
✯ Orientation Sexuelle : France aime tout le monde, et tout le monde aime France! (Mais c’est lui-même son préféré!)
✯ Aile : Latine
✯ Niveau Scolaire :College {Personnage de 19 ans}

Le pays

❧ Pays que vous représentez : La République Française, le pays de la Liberté, de l’Égalité et le la Fraternité!
❧ Langues que vous parlez : Français, Anglais (bien qu'il ne trouve pas des plus utile de parler cette langue, le français est tellement mieux!), avec des très bonnes bases d’Italien, d’Allemand et d’Espagnol
❧ Histoire du pays que vous représentez :
Oh, vous voulez que je vous raconte l’histoire de la France? Mais tout le monde connaît l’histoire de la France! Ah, je comprend! Vous n’êtes qu’un groupe d’incultes qui avez besoin d’avoir votre mémoire rafraîchie! Bon, alors on y va!

La France, avant de s’appeler la France, a appartenu aux Romains, puis a été un peu envahie par des peuples Germaniques au 3e siècle. Sous le règne de Clovis 1er, les Francs conquièrent une grande partie de la Gaule, et, après le baptême de Clovis, obtiennent le support de l’élite gallo-romaine. Clovis décide de séparer son royaume entre ses quatre fils, causant ainsi des guerres de successions. De plus, avec la conquête de la Bourgogne, et la séparation du royaume entre Neustrie, Austrasie et Aquitaine, la France obtiens ses divisions politique du 6e et 7e siècle. Les prochains siècles sont remplis de combats à l’intérieur du pays, avec plein de gens se battant pour le contrôle du pays. Et c’est en 768 que Charlemagne prend les règnes du pays, agrandissant énormément le pays, jusqu’en Saxe, en Bretagne, au pays Basque, en Lombardie, en Bavière et chez les Avars.

Au 13e siècle, Paris devient la ville la plus importante de l’Occident chrétien, avec le double des habitants de Venise. La France se porte à merveille jusqu’aux années 1300, où plusieurs événements dramatiques ont lieu. Tout d’abord, un climat peu propice entraîne des difficultés au niveau agricole, menant à une famine qui dure plusieurs années. En 1348, la peste attaque en force, et tue un tiers de la population. En 1337 débute la Guerre de Cent ans opposant la France et l’Angleterre, qui dure en réalité 116 ans, mais au cours des quelles ont lieu uniquement 61 ans de combats, avec 55 ans de trêve. Lors de la guerre, la France est le siège de batailles désolant le territoire, et perdant une bonne partie de leur territoire aux anglais. Mais en 1429, avec l’apparition de Jeanne d’Arc sur les champs de bataille, les troupes et la population reprennent espoir, se disant que Dieu, à travers la jeune femme, est avec eux. Puis, en 1453, les Français chassent finalement les Anglais du territoire, mettant fin à la guerre.

À la fin du 15e siècle, et au début du 16e, la France s’acharne à prendre possession de Naples et du duché de Milan. Elle perd la possession du premier quatre fois, et du second six fois (un peu trop acharné, non?). Leur désir de prendre possession de ces deux régions est probablement attribuable à leur désir de limiter le pouvoir des Habsbourgs, qui, en prenant le contrôle de la France, auraient eu en leur possession un énorme territoire incontesté. C’est en 1521 que la France entame une longue guerre ardue contre les Habsbourgs. Ils perdent énormément de territoire, n’ayant le support de personne contre l’Espagne, l’Autriche et les Pays-Bas. C’est en s’alliant avec les Allemands et l’Empire Ottoman qu’ils parviennent à récupérer du territoire. En 1559, la France et l’Espagne signent la paix.

Lors de cette époque, la Renaissance Italienne influence la France, donnant naissance à la Renaissance Française, qui touche la sculpture, la peinture et l’architecture, François 1er étant le premier roi de France à réaliser que le rayonnement artistique d’un pays est un élément de gloire. En 1534, un Breton du nom de Jacques Cartier découvre un nouveau continent, habité par des sauvages... Et fonde un tout petit pays du nom étrange de “Canada”.

Le règne des trois rois de 1559 à 1589 sont marqués de guerres de religions. Henri IV met fin à ces guerres avec l’Édit de Nantes en 1598, permettant aux protestants de pratiquer leur religion sous certaines conditions. En 1643, le père de Louis XIV décède alors que celui-ci n’a que quatre ans et demi. Sa mère, Anne d’Autriche, et le cardinal Mazarin assurent la régence du pays, continuant à exercer leur pouvoir même après que le future roi ait atteint sa majorité. C’est à la mort du cardinal que le roi déclare qu’il va régner seul à partir de ce moment. En 1685, Louis XIV s’aliène les états protestants d’Europe en révoquant l’Édit de Nantes. Dans ces années, les relations entre la France et l’Angleterre se tendent, avec la France qui commence à peupler le Canada, ainsi que la découverte par un Français de la Louisiane, et avec la création de comptoirs commerciaux en Inde, ce qui concurrence les projets des britanniques.

Le siècle des Lumières, le 18e siècle, est marquer par plusieurs guerres, entre autres la Guerre de Succession Autrichienne, de 1740 à 1748, opposant la Prusse, la France, l’Espagne et la Suède à l’Autriche, la Grande-Bretagne et la Russie. Il y a également la Guerre de Sept ans, opposant la France à la Grande-Bretagne, au terme de laquelle la France perd la possession du Canada.

La période révolutionnaire débute en 1787, incité par l’incapacité de la monarchie à conduire des réformes, ainsi que par les idées des philosophes des Lumières et de la philosophie anglaise, ayant donné l’idée d’une monarchie parlementaire aux classes plus aisées de la population. La Révolution Française débute en 1789 avec l’ouverture des États Généraux, et se termine en 1799 avec un coup d’État, Napoléon Bonaparte à la tête, instaurant une monarchie constitutionnelle, puis la Première République. La première Constitution en France est votée en 1791. La chute de la monarchie a lieu le 10 août 1792. En 1793 a lieu la levée en masse, la première conscription obligatoire des jeunes hommes célibataires ou veuf, faisant passé, en moins d’un an, les effectifs militaire de la France de 200 000 hommes à 804 000. En 1794, la Belgique est reconquise, et en 1796, divisée, avec une partie de la Hollande, en 9 départements français. De plus, les Provinces-Unies (Pays-Bas), la Suisse et l’Italie, sont transformées en républiques soeurs, forcées à fournir des réquisitions et des oeuvres d’arts à la France.

En 1799, Napoléon Bonaparte prend le pouvoir, et la France est pratiquement constamment en guerre. Lors de son règne, presque la moitié de l’Europe est sous la domination française. En 1812, tentant de contraindre la Russie à respecter le blocus continental, Napoléon l’envahit, mais subit de très importantes pertes, près de 90% de ses effectifs. Après cette défaite, la France perd toutes ses conquêtes et est envahit en 1814, et en avril, Napoléon abdique.

La période suivante se nomme Restauration, et représente la période entre la chute de l’Empire, du 6 avril 1814, jusqu’à la Révolution de 1830. C’est en 1830 que Louis-Philippe d’Orléans deviens roi des Français, indiquant que son pouvoir est la volonté du peuple, à l’inverse du terme jusqu’alors utilisé de roi de France, indiquant un pouvoir divin.

La Seconde République est le régime politique de la France du 24 février 1848 jusqu’au 2 décembre 1852. Il s’agit du régime où le vote de la majorité universelle (masculine uniquement pour le moment) est instaurée, ainsi que du régime où l’esclavagisme est abolit dans les colonies françaises. La constitution du 4 novembre 1848 s’inspire des États-Unis afin de déterminer que le pouvoir exécutif sera remis à un président élu par vote. Louis Napoléon Bonaparte, le neveu de Napoléon 1er est élu à 75% des voix le 10 décembre 1848. À la fin de son mandat de quatre ans, il tente d’obtenir un changement à la loi lui interdisant de se présenter à nouveau, changement qui est refusé. Il exécute donc un coup d’État le 2 décembre 1851, et se fait proclamer empereur du nom de Napoléon III (et il est passé où, Napoléon II?). Il met en place un régime autoritaire, limitant la liberté de presse. De plus, il supporte une action qui va à l’encontre de la papauté, et signe un traité de libre-échange avec le Royaume-Uni, ces deux actions faisant diminuer la confiance de la population. Après de nombreuses provocations par le chancelier prussien, la France déclare la guerre à la Prusse, mais moins d’un mois après la déclaration, la France perd l’Alsace, et est victime d’une cuisante défaite. Le Deuxième Empire se termine, et la troisième République débute à cette défaite.

En 1875, une série de lois constitutionnelles sont votées, et serviront de constitution pour toute la Troisième République. Plus tard, plusieurs lois de liberté sont passées, par exemple la liberté de réunion et de la presse en 1881, le droit de se syndiquer en 1884, avec la possibilité de se divorcer la même année, puis en 1901, la liberté d’association, qui permet la création de nouveaux partis politiques. La France obtient dans les années suivantes plusieurs symboles : le buste de Marianne (représentation symbolique de la France... un peu comme notre cher Francis), la Marseillaise, et le 14 juillet comme fête nationale. Par les lois Ferry de 1881-1882, l’école devient gratuite, laïque et obligatoire. En 1904, les congrégations religieuses n’ont plus le droit d’enseigner, et plusieurs sont expulsées de France. En 1905, l’Assemblée nationale vote la loi de séparation de l’Église et de l’État.

Au début du XXe siècle, la France et l’Allemagne s’affrontent pour le Maroc, augmentant les tensions déjà existantes entre les deux pays, la croissance démographique de l’Allemagne inquiétant les Français. En 1914, la mobilisation militaire est décrétée le 1er août, amorçant une guerre que les Français croient courte, et qui leur permettra de regagner des territoires perdus. Il n’y a que 1,5% de déserteurs, prouvant la détermination de la population. La Grande Guerre s’est avérée être de bien plus longue durée qu’anticipé, et la France en sort épuisée, tant au niveau des pertes humaines qu’au niveau de la désolation du territoire.

Après la guerre, les Années folles touchent uniquement les citadins, une petite partie de la population de cette époque. Les familles d’agriculteurs, quant à elles, doivent trouver un moyen de continuer à récolter alors que les hommes de la famille sont revenus blessés, ou bien sont morts sur les champs de bataille. Après les Années folles, la Grande Dépression ne touche la France qu’en 1931, année où la dépression a déjà énormément atteint les pays où elle exporte. En 1936, la France se munit d’un gouvernement de gauche, qui instaure de nombreux droits sociaux, tels les congés payés. L’esprit pacifique des Français est présent dans le refus du pays de s’impliquer dans la guerre d’Espagne, et atteint son apogée en 1938, lors de la signature des accords de Munich, permettant à Hitler de prendre possession du territoire des Sudètes sans combattre. Le 3 septembre 1939, la France déclare la guerre contre l’Allemagne, alors que celle-ci tente d’envahir la Pologne. Mais le 10 mai 1940, la France est envahie par l’armée allemande, qui est passée par la Belgique, sensée être neutre. C’est le 10 juillet 1940 que la loi donnant tous les pouvoirs au maréchal Pétain, qui crée le gouvernement de Vichy, un gouvernement supportant le parti nazi. En opposition, il y avait le général de Gaulle, qui s’était joint aux Alliés. Lors de la libération de la France, de Gaulle reste à la tête du pays.

Après la guerre, le Gouvernement provisoire de la République française est établit sous de Gaulle. Le gouvernement accorde le droit de vote aux femmes le 21 avril 1944, droit qu’elles exerceront pour la première fois les 29 avril et 13 mai 1945, à des élections municipales. La quatrième République est créée en 1946, la même constitution créant l’Union française, qui inclue beaucoup des colonies de la France. La décolonisation de ces pays sera marquée par deux grands conflits : la guerre d’Indochine, qui causera 100 000 morts du côté français, et la guerre d’Algérie, qui causera 28 500 morts français.

La cinquième République est créée le 5 octobre 1958, et est le gouvernement présentement en place. Le 20 mars 2003, la second guerre d’Irak fut déclarée par les États-Unis, guerre à laquelle la France, l’Allemagne et la Russie s’opposèrent. La même année, la France et l’Allemagne renforcissent leurs liens, l’exemple le plus flagrant étant probablement la représentation, par le président de la République, des intérêts de l’Allemagne au Conseil Européen. (et oui, je termine cette magnifique histoire par les rapprochements entre la France et l’Allemagne. Mais ne t’inquiète pas Prusse, je te le laisse ton petit frère.... hon hon hon...)


Spoiler:
 


L'humain GARS
❧ Histoire Personnelle :
Le jeune Francis Bonnefoy est né de parents bourgeois, le 14 juillet 1992. Sa naissance fût célébrée par de magnifiques feux d’artifice à travers toute la France. La population célébrait son arrivé! (Bon... ils célébraient la prise de la Bastille en 1789, mais c’est du pareil au même!). Ses parents ne furent pas ébahit devant la beauté de leur bébé, eux-même étant parmi les plus magnifiques créatures sur cette terre, et ayant anticipé de même pour leur enfant.

Francis grandit donc dans un monde de luxe (et une fois passé la puberté, un monde de luxure également). L’art, la mode, la gastronomie française. Rien n’était trop bon pour le petit blondinet. Comme tout bon enfant de la bourgeoisie, ses parents engagèrent un tuteur privé pour lui apprendre l’étiquette, les langues et le violon. Le petit absorba les deux premiers comme une éponge, mais il ne semblait tout simplement pas fait pour jouer la musique. Mais lorsqu’ils commencèrent à lui apprendre la danse (plus particulièrement la valse) ils réalisèrent que le petit n’était simplement pas fait pour rester caché derrière un instrument, mais pour être bien en vu, au centre de la piste de danse.

Avant son septième anniversaire, ses parents l’emmenèrent à leur villa de campagne. C’est quand il se promenait dans les jardins, à observer les magnifiques fleurs, qu’il découvrit la plus jolie d’entre toutes. Une petite fille, de presque deux ans sa cadette, à la magnifique chevelure blonde, coupée à la garçonne. Elle était la fille de leurs voisins agriculteurs. Ils se lièrent instantanément d’amitié, la jeune fille lui permettant enfin d’agir comme un garçon de son âge. Ils passèrent tout leur temps ensemble. À jouer dans les jardins chez lui, à taquiner les animaux chez elle. Pour la fête du jeune français, avec l’aide de ses parents, la petite lui offrit une croix, ayant appris que, comme elle, il était de la religion catholique (même s’il lui avait caché le fait que sa famille ne pratiquait pas). Il commença à chérir la croix, se disant que la jeune Jeanne avait très certainement une raison de croire en la religion. À la fin de l’été, il dû retourner en ville, avec ses parents. Ils s’écrivirent durant toute l’année. Mais au début du mois de juin, les lettres cessèrent. Francis commença à s’inquiéter, mais pour se calmer, se dit que c’était probablement à cause des récoltes qu’elle devait aider sa famille, et qu’elle n’avait plus le temps de lui répondre. Il demanda à ses parents s’il leur serait possible, cette année aussi, d’aller à leur maison de campagne.

Lorsqu’ils arrivèrent, ils eurent à passer devant la maison de la famille de Jeanne... Ou du moins, ce qu’il en restait. Des poutres, couvertes de suie. Des amoncellements de bois calciné. Il ne restait que ça de la maison de la petite fille. Le petit garçon commençant à paniquer, ses parents décidèrent d’aller faire un tour en ville. C’est à ce moment qu’ils apprirent que, le soir du 30 mai, la maison avait pris feu. Toute la famille avait pu s’en sortir, mais toute la famille avait cru que la petite était à l’étable, à jouer avec les animaux, alors qu’elle était rentrée. Lorsque ses parents annoncèrent la nouvelle au jeune français, celui-ci fut bouleversé. Comment se pouvait-il qu’une jeune fille, aussi pure et innocente que Jeanne meurt? Est-ce que Dieu était si méchant?

À partir de ce moment, le jeune homme fût incapable de continuer à porter la croix que la petite lui avait donnée, mais il ne pouvait pas se faire à l’idée de s’en débarrasser. Il la conserva dans ses affaires, s’assurant qu’elle ne ternissait pas, mais ne la portant jamais sur lui. La religion catholique avait perdu tout son sens pour lui. Le jeune garçon, jusqu’alors plein de joie de vivre et d’entrain vit son monde obscurcit à jamais, la cruauté de la réalité s’étant attaquée à son coeur d’enfant. Ses parents, réalisant la douleur que la maison de campagne lui faisait ressentir, décidèrent de la vendre, pour en acheter une à l’extérieur du pays, une qui avait un jardin complètement différent, dans un environnement tout aussi différent.

Francis ne souriait désormais plus. C’était comme si sa joie de vivre était morte en même temps que la petite Jeanne. Mais à la nouvelle maison de campagne, un jeune garçon décida de se lier d’amitié avec le petit blond. Il était suffisamment différent de Jeanne pour que Francis ne fasse pas volontairement le lien, mais il avait la même joie de vivre que la petite. L’amitié avec le petit garçon fut ce qui remis Francis sur pieds. Il souriait à nouveau. Mais à présent, ses sourires étaient teintés d’une légère touche de mesquinerie, ne pouvant plus sourire avec autant de joie qu’au par-avant.

L’année suivante fut tout aussi difficile pour les Bonnefoy. Le père de famille perdit son emploi, le gouvernement ayant découvert que l’entreprise pour laquelle il travaillait s’était enrichie de millions de dollars américains en fraude fiscale. La compagnie fut fermée, tous les employés, du plus bas des concierges jusqu’au plus important des comptables, furent mis à pied. Le mode de vie de la famille fut complètement bouleversé. Ils durent vendre leur maison de campagne, ainsi qu’une grande partie de leurs avoirs pour remboursé les dettes qui commençaient à s’accumuler. Ils vendirent leur maison grandiose, et emménagèrent dans un petit appartement. Madame Bonnefoy eut à se trouver un petit emploi, pour s’assurer qu’ils puissent subsister. Mais c’est à ce moment que le jeune Francis découvrit l’amour véritable de ses parents, l’amour qu’ils ressentaient l’un pour l’autre, mais aussi pour lui.

Après un an et demi dans la misère, monsieur Bonnefoy fut enfin capable de se trouver un nouvel emploi, ayant été enfin capable de prouver qu’il n’avait en aucun cas été au courant pour la fraude de ses patrons. Leur mode de vie s’améliora, mais madame Bonnefoy décida de conserver son emploi, ayant quelque chose à faire de ses journées. Ils décidèrent d’emménager dans une maison, mais ne choisir pas quelque chose que se rapprochait d’un manoir comme avant. Ils faisaient partie de la bourgeoisie à nouveau, mais ils avaient décidé de commencer à économiser de l’argent, pour plus tard, et pour Francis.

Lorsque Francis eut douze ans, il reçu une lettre des plus... inhabituelle. Il avait été choisi pour être représentant de la France, et allait devoir passer près de dix ans dans une académie, aux États-Unis, pour obtenir une formation lui permettant de remplir ses futures fonctions. Lui et ses parents furent des plus contents. La famille Bonnefoy allait enfin récupérer toute sa prestance d’avant.

Lorsqu’il arriva à l’Académie, le jeune Français se lia d’amitié avec un Espagnol du même âge. Les deux avaient un sens de l’humour des plus similaires... À lire ici : ils adoraient rendre la vie dure aux enseignants et au personnel de l’école. L’année suivante, un jeune Allemand, choisi pour être représentant de la Prusse, se joint à leur duo, créant ainsi le “Bad Touch Trio”.

Une fois sa puberté terminée, le jeune Français ressenti un désir plus fort que lui, un désir qu’il ne pût s’empêcher d’écouter pour toutes les années à venir de sa formation en tant que nation : le désir de démontrer l’amour français à toutes les nations dignes de le recevoir. Le premier a vivre cet amour fut Écosse, un bon ami à lui, qui avait une mentalité similaire : si c’est pour le faire, pourquoi attendre la “bonne personne” quand tu peux profiter de la compagnie d’un bon ami. (Bon, d'accord, le premier a été Danemark... Mais ça n'a été qu'une fois... une seule...)


❧ Vous avez l’air de quoi ?
Francis est un véritable dieu sur terre. Vous n’avez que le voir du coin de l’oeil pour ne pouvoir faire autrement qu’admettre la véracité de la phrase. Après tout, quel humain pourrait posséder non pas seulement un tel corps, mais de tels yeux, cheveux et un tel visage? Bon, je vais maintenant avoir à vous le décrire, à vous, vulgaires mortels qui n’ont pas été assez chanceux pour l’apercevoir ne serait-ce qu’une fois dans votre misérable vie.

Francis possède de magnifiques cheveux blonds, aux multiples reflets (tous naturels évidemment). Ils sont mi-longs, assez pour lui caresser le haut des épaules, mais pas à un tel point qu’ils n’ont plus aucune élégance. Leur couleur dorée ne peut que faire penser à des rayons de soleil, n’étant pas pâle à un point tel qu’ils se rapprochent de la couleur de la neige, ni si foncé qu’ils pourraient être considéré comme un vulgaire brun châtain. Autant que possible, il les laisse aussi libre que lui même se considère, ne les nouant à sa nuque que pour ne pas les abîmer, en cuisinant, en cours de chimie, ou bien une des rare fois où il va secrètement à la serre. Ses yeux sont d’un bleu éclatant, captivant tous ceux qui les regardent. Lorsqu’il sourit, il est souvent possible de voir une petite étincelle dans son regard, une étincelle taquine, joyeuse. Il doit parfois porter des lunettes, toujours de marque, mais essaie du mieux qu’il peut de porter des lentilles cornéennes, afin de permettre à tous d’admirer la magnificence de son regard. Son nez est fin, terminant en une jolie pointe, n’attirant point l’attention, laissant les regards se concentrer sur ses yeux, ou encore mieux, ses lèvres. Que dire de ces lèvres, autre qu’elle sont d’une forme parfaite, donnant à plusieurs le goût de les embrasser longuement. Il possède un peu de pilosité faciale, d’une longueur parfaite pour chatouiller lors d’un profond baiser.

Il possède un torse d’une musculature développée, parfaite pour se sentir à l’abri, protégé, en sécurité. Ses bras sont fort, sans être énormes, parfaits pour serrer quelqu’un contre lui. Vous ne verrez jamais France habillé de façon trop décontractée, toujours habillé avec des vêtements de marque, d’un style classique, à la mode. Il porte toujours un soupçon de parfum, jamais trop pour pour être d’une intensité écrasante, mais toujours assez pour que les gens le reconnaissent grâce à l’odeur. Pour lui, le... Axe... est la pire invention olfactive, sentant la pauvreté à plein nez.


❧ Ça se passe comment dans votre tête ?
Francis est la meilleur personne au monde, tout comme la France est le meilleur pays au monde. C’est aussi simple que cela! Bon... d’accord.... j’ai compris, plus d’élaboration. Francis s’aime, il est probablement la personne la plus importante à ses yeux. Il s’aime tellement qu’il ne peut s’empêcher de se partager avec tous, la façon la plus flagrante étant les jours de pleine lune, où il va courir nu sur le terrain de l’école. Et tous les autres doivent l’aimer tout autant qu’il s’aime. La vie des simples mortels ne peut être comblée tant qu’ils n’ont pas posé les yeux sur lui! Ou du moins, c’est ce qu’il répète à tous. Et personne n’a connus le paradis sur terre tant qu’il ne les a pas fait jouir.

Oui, Francis est un être des plus sensuel, dans le sens large du terme. Il est fou du sexe, la gastronomie le rend dingue, il est gaga pour l’odeur d’un bon parfum floral, une belle valse ne lui donne que le goût de danser, serrer sa (ou son) partenaire contre lui, et la mode le fait fondre. Pour lui, un être est beau, point à la ligne, il ne distingue pas entre les hommes et les femmes côté partenaire, et il a la fâcheuse tendance de tomber en amour avec plusieurs personnes en même temps.

Mais pour Francis, ce qui est le plus important, ce sont ses amis. Il est prêt à tout pour eux. Espagne, Prusse, Écosse, et même la petite Monaco, qu’il considère comme sa soeur de coeur. Il veut les rendre heureux, peu importe le prix, même s’il a à souffrir pour les rendre heureux. De plus, il n’y a aucune limite à ses yeux pour ce qu’il est prêt à faire pour les protéger. Il a perdu son premier amo... sa première amie sans pouvoir faire quoi que ce soit, et ne veut pas, sous aucune condition, que l’histoire se répète.

Pour Francis, les études sont plutôt importantes. Après tout, c’est grâce à cela qu’il va pouvoir réellement, pour de bon, récupérer l’honneur de sa famille. Mais il ne se fait pas tout un plat s’il doit manquer un cours ou deux pour passer du temps avec ses amis. Les amis, c’est plus important que l’honneur.

Francis est en amour avec son portable. Il lui permet de communiquer avec ses amis, d’organiser ses rendez-vous, de prendre des photos compromettantes pour notre chère Gossip Girl, ainsi que d’écouter sa musique. Il a même accès aux réseaux sociaux, décuplant ainsi la taille de son filet de séduction! Mais à l’inverse, il.... bon d’accord, il a peur des ordinateurs!

Francis aime bien faire un peu de jardinage, une fois de temps en temps, mais pas assez pour faire parti du club de botanique. Alors il va parfois à la serre, des fois pour tenir compagnie à Prusse, mais d’autres fois, il y va sans en parler à qui que ce soit, en s’assurant que personne n’est sensé y aller pour plusieurs heures, et va s’occuper des fleurs, principalement des roses.


❧ Clubs dont vous faites partie: Ne fait parti d'aucun club, mais est le vice-président des élèves, et aime passer du temps à la serre


Test Rp
Arrivé à l’Académie, Francis ne fût pas des impressionné, étant habitué à la grandeur de la richesse. Les dortoirs était sous ses standards habituels, la salle commune étant trop petite à son goût. Réellement.... S’il avait besoin de survivre dix ans dans cette école... Il allait avoir besoin de trouver quelque chose de mieux que l’architecture et le design intérieur...

C’est en errant dans l’école que le jeune garçon découvrit ses deux nouveaux endroits préférés. Le premier était le jardin à l’extérieur de l’école. Le jeune garçon avait toujours apprécié la beauté de la flore, laissée partiellement à elle-même, mais tout de même un minimum entretenue. Le second... Était la serre. Quel magnifique endroit! Et les roses! les roses à elles seules allaient valoir la peine de passer une décennie complète en un seul endroit. Le jeune français allait s’amuser.... Il allait tant s’amuser! Il n’y avait pas qu’un seul petit buisson. Oh non, il y en avait des dizaines, de probablement toutes les variétés possibles. Et l’odeur de la salle. Ah le jeune homme n’allait pas pouvoir passer trop de temps dans cet endroit magnifique, parce que passer trop de temps à simplement fondre à cause de l’odeur allait probablement causer... quelques questions.


VOUS ! Oui, vous !
Surnom : Le Dirlo le sais
Âge : Le Dirlo le sais
Comment vous avez connu le forum ? Peut-être compte de remplacement
Des commentaires ? Si mon France est accepté, je vais lui faire prendre la place de mon compte... Et mon pire cauchemar : Un France OOC!!!!
Et pour finir, le fameux code secret ! Pour prouver que vous avez lu les règlements et le contexte vous trouverez le code en rouge et noir. {PNJ a vu que tu le sais}


Dernière édition par République Française le Mar 23 Aoû - 19:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 13/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
0/100  (0/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Liberté, Égalité, Fraternité [Terminé]   Dim 21 Aoû - 7:49

Rien à redire sur la fiche, elle est nickel.

Du fait de la situation un peu complexe, on va laisser Dirlo trancher.

Mais vraiment rien à redire sur le contenu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Liberté, Égalité, Fraternité [Terminé]   Dim 21 Aoû - 8:25

Merci énormément pour le commentaire ^_^ tu ne peux pas savoir à quel point ça me fait plaisir d'entendre ça!

Et tu sais, s'il y a quelque chose, n'importe quoi, que je peux faire pour toi... *clin d'oeil, clin d'oeil*

Ah... pardon... France a pris le contrôle pour un moment...
Revenir en haut Aller en bas
G&L Kingdom

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 24/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
8/100  (8/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Liberté, Égalité, Fraternité [Terminé]   Lun 22 Aoû - 7:09

MAIS KESSKISSPASS ICI ?

Sinon Bienvenue o.o
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Liberté, Égalité, Fraternité [Terminé]   Lun 22 Aoû - 12:05

Une petite compétition pour le personnage ^^

Et merci
Revenir en haut Aller en bas
Prussia

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 24
Localisation : Invading vital regions >D

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
13/100  (13/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Liberté, Égalité, Fraternité [Terminé]   Mar 23 Aoû - 5:56

Well well well....look who's back >D Kesesesese
Tragic story, very cool.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liberté, Égalité, Fraternité [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liberté, Égalité, Fraternité [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liberté, égalité, NTM
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia V2 :: Secrétariat :: Inscriptions des Élèves :: Élèves bannis-
Sauter vers: