AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   Mer 14 Sep - 0:49


Au premier coup d’oeil
✯ Nom : BONNEFOY, Francis
✯ Surnoms : Grand frère, Francypants, Franny, Bloody Frog, Bel étalon, Dieu et maître incontesté de l’amour, etc.
✯ Âge : 19 ans
✯ Sexe : Masculin et très viril!
✯ Anniversaire : 14 juillet 1992
✯ Orientation Sexuelle : Attiré par la beauté de toute personne, chose, etc. Oui, même Angleterre! (Pansexuel pour les connaisseurs)
✯ Aile :
✯ Niveau Scolaire : [color=#B50707]College


Le pays

❧ Pays que vous représentez : République française ou France pour les intimes.

❧ Langues que vous parlez : Le français et quelques langues régionales du pays, l’anglais et, si l’envie lui prend, l’espagnol et l’allemand. Prend parfois un malin plaisir à imiter l’accent belge.

❧ Histoire du pays que vous représentez : Voici le moment que vous attendiez tous : un résumé passionnant de l’Histoire de la France!

Déjà au Paléolithique, des hommes arrivaient sur le futur territoire de la France. Ce n’est que durant la période du Néolithique que de brillants individus ont l’idée de s’y installer de façon permanente. En effet, les nombreux peuples gaulois élargissent leur territoire et s’imposent en Europe dès l’âge du Bronze. La Gaule fut alors reconnue comme étant un pays, ma foi, génial et fortuné! Les gaulois purent se la couler douce et profiter du territoire splendide jusqu’à l’arrivée des Italiens qui mirent fin à leur indépendance. Ils demeurèrent sous l’emprise de ces coquins jusqu’au Ve siècle (lorsque l’Empire romain chute suite à de nombreux problèmes, dont certains causés par les gaulois eux-mêmes).

Suite à cette libération tant attendue, de nombreux royaumes sont formés. On est alors témoin de l’arrivée des Francs et de ce sacré Charlemagne! La religion demeure excessivement présente même après que l’Empire instauré par Charlemagne ait été divisé et que certains peuples aient tenté d’envahir le territoire. La foi pousse certains à partir en Croisades… pour finalement revenir bredouille… (Une mauvaise blague de la part de Dieu sans doute…). Bref, après ces huit tentatives, le Moyen-âge se poursuit en France avec des famines à tous les vingt ans, des guerres contre à peu prêt tous les voisins et des épidémies fâcheuses. Il y a même quelques énervants qui tentent de prendre le pouvoir sans y parvenir (*tousse* Les anglais *tousse*), mais qui se font repousser par une jeune pucelle.

Pour ce qui est de la Renaissance, les italiens refusent de céder leur territoire, et ce, même après onze guerres acharnées. Surprise, surprise, on a encore des problèmes religieux, alors on s’en sort en proposant l’Édit de Nantes. François 1er s’arrange pour que la langue française soit unifiée. Enfin, la France gagne du territoire et se construit un empire colonial sur le nouveau continent! C’est le tour de Louis XVI de rayonner de bonheur en nous affichant ses jambes musclées sous ses collants d’homme virile et en instaurant la monarchie du droit divin.

Malheureusement pour la royauté en France, la population est mécontente. C’est l’heure de la révolution! On s’empare du symbole de l’oppression le 14 juillet 1789. Par la suite, les français adoptent la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, ils se débarrassent de la monarchie et créent une république. C’est le chaos total au pays, alors que les contre-révolutionnaires sèment la pagaille. Après, s’enchaîne une suite de tentatives politiques et d’essaies infructueux. Napoléon Bonaparte remet un peu d’ordre et de discipline au pays, mais se fait «clancher» à Waterloo en 1815. On restaure la monarchie, on crée des empires et on instaure des républiques à d’innombrables reprisent durant cette période d’instabilité politique.

Au moment où il y a un semblant d’ordre sur le plan politique, il faut déclarer la guerre à l’Allemagne et s’unir au Royaume-Uni et à la Russie pour former la Triple Entente lors de la Première Guerre mondiale de 1914 à 1918. Les français gardent une énorme rancune à l’égard de ceux qui ont détruit une bonne partie de leur territoire et leur en font voir de toutes les couleurs avec le traité de Versailles.



L'humain
❧ Histoire Personnelle :

De fines gouttelettes de pluie glissaient le long de la fenêtre d’une chambre d’hôpital, mais personne ne semblait s’en soucier. L’heure demeurait aux réjouissances, puisque le futur héritier des entreprises Bonnefoy venait de naître. C’est avec une grande fierté que Mr. Bonnefoy mit son boulot de côté pour admirer la scène qui s’offrait à ses yeux. Sa ravissante femme tenait précieusement contre elle le fruit de leur amour, un fils tant attendu. L’homme d’affaire s’approcha de sa douce moitié et, ensemble, ils décidèrent du nom que porterait l’enfant. C’est ainsi que le futur représentant de la République française reçut son prénom : Francis. Tandis que la mère du poupon s’émerveillait en écoutant les gazouillements de son fils, ce son si mélodieux à ses oreilles, son père remerciait le ciel que le petit ait hérité des traits de sa mère. Ainsi commença la vie du jeune Francis Bonnefoy.

Francis grandit dans le quatrième arrondissement de la ville lumière où il n’a jamais manqué de rien. Son père insistait pour qu’il reçoive la meilleure éducation possible et engagea des professeurs privés pour France dès qu’il fut en âge d’apprendre à lire et écrire. Même si ses performances académiques étaient remarquables, Francis ne pouvait s’empêcher d’envier les jeunes de son quartier qui avaient la chance d’aller à l’école et d’être en contact avec d’autres enfants de leur âge. Il les regardait souvent interagir entre eux en souhaitant être à leur place. Bien sur, Francis avait tout l’attention qu’il pouvait souhaite de la part de ses parents qui le choyait et le complimentait sans cesse, mais quelque chose manquait pour qu’il soit au comble du bonheur.

Un jour, ses parents furent conviés à une soirée organisée pour les grands hommes d’affaire de la ville. En premier lieu réticent, Francis s’était laissé convaincre par sa mère qui lui avait promit une surprise à cette soirée. La curiosité du jeune l’emporta et il se retrouva malgré lui entouré d’hommes en veston parlant de «choses sérieuses». La soirée s’annonçait des plus ennuyantes jusqu’à ce que la mère de Francis l’entraîne jusqu’à un groupe de personne entourant une jeune fille de son âge. Dès qu’il la vit, son regard s’illumina et il pu difficilement contenir sa joie en comprenant que ses parents lui avaient trouvé une camarade de jeux. Au premier regard, elle semblait timide et renfermée cachant son visage sous sa chevelure couleur de blé, mais plus il s’entretenait avec elle, plus il découvrait une jeune femme fière et déterminé. Ses iris gris reflétaient son caractère intrépide et aventureux. Après seulement quelques minutes à discuter avec la prénommée Jeanne, Francis demeurait persuadé que cette rencontre marquerait le début d’une longue amitié.

À la suite de cette fameuse rencontre, France passa des journées entières en compagnie de sa nouvelle amie, pourtant toutes les bonnes choses ont une fin. Certaines demeurent plus tragiques que d’autres. En effet, un après-midi de mai en pleine canicule, Francis s’apprêtait à rejoindre sa meilleure amie, lorsque sa mère l’arrêta. Son air désolé et accablé aurait du mettre la puce à l’oreille de France qui ne comprit pas immédiatement que quelque chose clochait. En prenant son fils contre elle, la mère de France dut lui expliquer, en choisissant avec précaution les mots à employer pour atténuer la douleur, que Jeanne avait disparue, elle avait été arrachée à ses parents par un inconnu. Croyant que c’était la meilleure chose à faire pour ne pas que son fils se fasse de faux espoirs quant au sort de son amie, Mrs. Bonnefoy lui raconta qu’elle avait rejoint Dieu au paradis.

Depuis qu’il avait apprit la nouvelle, Francis s’était plongé dans un mutisme obstiné. Il n’avait pas été préparé du tout à faire face à cette réalité et ne pouvait penser à autre chose qu’à Jeanne et l’endroit où elle était supposée se trouver en ce moment. Inquiets pour la santé de leur fils, les parents décidèrent de l’éloigner de la ville pour un moment constatant que les choses ne s’amélioraient pas. Ils prirent donc la route vers la campagne désirant éloigner leur garçon de tous les souvenirs s’y trouvant, pour l’été du moins. La journée même où ils arrivèrent, Francis commença à explorer leur immense jardin. En d’autres circonstances, il aurait été aux anges d’avoir un aussi grand terrain de jeu puisqu’à Paris, rares étaient les espaces verts où il se plaisait. La cours de ce manoir était absolument parfaite pour un garçon de son âge, il ne manquait plus que quelqu’un pour partager de bons moments avec lui.

C’est dans cette même cours que Francis rencontra un jeune garçon qui le prit sous son aile. Malgré ses réticences à se laisser approcher par le jeune rouquin, Francis et lui devinrent bien vite de bons amis. Au bout de quelques semaines, il s’habitua au caractère de son nouvel ami, lui qui n’était pas habitué d’avoir un compagnon de jeu du même sexe. Il apprit à apprécier la présence de l’autre et de sa famille même s’il se sentait assez différent d’eux. On lui reprochait parfois d’être trop féminin, mais il refusait de croire cette version. Il préférait penser que c’était les autres qui étaient sauvages puisqu’ils n’avaient pas connu une vraie ville telle que Paris.

Lorsque l’été acheva, Francis dit au revoir à ses nouveaux amis en voyant la vie sous un nouveau jour. Il repartit chez lui avec un regain d’énergie et de joie de vivre. Après avoir socialisé avec l’étrange famille qu’il avait côtoyée pendant tout l’été, France se disait qu’il pourrait se lier d’amitié avec n’importe qui et se mit à socialiser de plus en plus au grand plaisir de ses parents. La nouvelle confiance en soi de France épatait ses proches, elle était même parfois mal interprétée et semblait frôler l’arrogance. Contre toute attente, Francis reçut une lettre à l’âge de douze ans qui changerait à jamais sa vie. Il deviendrait le représentant de la France et ferait honneur à ses parents en allant étudier aux États-Unis d’Amérique. Ainsi, commença sa vie à l’académie.

❧ Vous avez l’air de quoi ?

Parfait. Point final.

❧ Ça se passe comment dans votre tête ?

Francis Bonnefoy peut sembler calme et serein au premier coup d’œil, mais la réalité est tout autre. Dès qu’il se retrouve avec ses meilleurs amis Prusse et Espagne, c’est la débauche assurée et toutes les raisons sont bonnes pour créer la zizanie à l’académie. Ces trois jeunes espiègles forment un trio provoquant qui n’hésite pas à semer la pagaille, si l’envie leur prend et de picoler quand bon leur semble. Heureusement que Francis se tient aussi avec des gens plus raisonnables tel qu’Écosse… non, mauvais exemple. France ne l’avouera sans doute jamais, mais il apprécie la présence d’Arthur, même s’ils passent le trois quart de leur temps à se quereller pour des raisons futiles. Avec tout le temps passé à ses côtés, le français a finit par développer une certaine affection pour le jeune britannique et il s’entend tout aussi bien sinon plus avec son frère Ailean.

Lorsque France est en couple et/ou en amour, il se dévoue corps et âme pour amener sa tendre moitié au septième ciel. Se considérant comme la personne la plus romantique et raffinée de l’académie, il n’hésite pas à dépenser sans compter pour rendre faire plaisir à son entourage et surtout à l’élu de son cœur. Cependant, lorsque le statut de France passe à célibataire, il change du tout au tout et son caractère libertin ressort. Hélas, Francis fait partie de ses personnes qui croient au grand amour et qui passe leur temps à le chercher même si on leur à répété des millions de fois que c’est en ne cherchant plus qu’on finit par trouver la bonne personne. Avec sa tête dure et son caractère de dépendant affectif, c’est évident que Francis n’a pas écouter ce conseil.

Non, ce jeune homme préfère donner des conseils à tous ceux qui le désirent… et même à ceux qui ne veulent rien savoir de son point de vue. Il se montre très protecteur envers ceux qu’il affectionne et se considère le grand frère de tout le monde. Il ferait tout et n’importe quoi pour conserver son statut, car évidemment tout est une question d’apparence et de reconnaissance pour France. C’est un peu normal quand on grandit dans un monde de riches où l’on est sans cesse complimenté. C’est pour cette même raison que le jeune parisien reste matérialiste, vaniteux selon certains et parfois légèrement snob…bon d’accord, souvent. Il garde une tendance agaçante à regarder les autres de haut et donne son opinion se fichant totalement de l’impact que ça aurait dans son entourage et des réactions des autres. Il considère que si les autres n’apprécient pas les critiques constructives, ils n’ont qu’à ne pas lui demander son avis. Oh, et puis, âmes sensibles s’abstenir, puisque France ne cache AUCUN détail lorsqu’il parle de sexe… et il en parle souvent.

Francis à pris les mêmes habitudes de ses parents qui consiste à boire du vin à chaque repas (même le petit déjeuner parfois) et fumer une ou deux cigarettes par jour sans pour autant être dépendant. Il a une sainte horreur de la bière, mais en bois parfois pour faire plaisir à Gilbert (et lui fermer le clapet) ou parce qu’il n’y pas de vin, champagne ou cidre dans la place. Mais bon… tant que Francis peut picoler avec ses potes, il boira tout ce qu’on lui proposera.

Les gens le traitent souvent de pervers parce qu’il n’a aucune pudeur et ne comprend pas les gens qui n’aiment pas qu’on «entre dans leur bulle». France ne réalise pas que ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise en se faisant approché de manière aussi directe. C’est pourquoi la plupart des gens évitent sa présence et le considère comme une nuisance dans l’établissement scolaire.

Avec un caractère comme celui de Francis, on s’attire habituellement de nombreux problèmes et malheureusement pour lui, Francis… est pitoyable lors d’un conflit. Si ses adversaires, lors d’une baston ou toute autre occasion, en viennent aux poings, c’est pratiquement certain que France se fait terrassé. Par-contre, lorsqu’on le provoque assez, le pays de l’amour possède l’arme la plus destructrice qui soit lors d’un conflit. En effet, France n’a peut-être pas autant de muscles que certains, mais il peut vous anéantir psychologiquement en employant les mots justes. La violence physique ne résout rien et les paroles de France peuvent parfois laisser des séquelles. Vous ne voulez pas affronter la réalité ou quelques choses vous tracassent depuis un certain temps? Et bien si vous énervez assez Francis, il n’hésitera pas à s’en servir contre vous.

Pour couronner le tout, la nation de l’amour a une passion pour la littérature et les arts. Ils pourraient passer des journées entières au musée à admirer des chefs-d’œuvre ou dans un parc à écrire de la poésie et tout ce qui lui vient en tête. France est un être guidé par ses passions.

Citation : Les passionnés soulèvent le monde, et les sceptiques le laissent retomber.

Les sentiments passent avant la raison en tout temps chez le français. C’est pour cette raison qu’il s’entend très bien avec Italie du Nord et Espagne. Il admire les talents en art du jeune italien et a un faible pour la musique d’Autriche qui l’impressionne grandement.

Citation : Le grand art, c'est toujours de l'érotisme camouflé.


Francis Bonnefoy, en plus d’être guidé par ses émotions, fond devant tout ce qui est beau et attrayant. Il recherche la beauté dans tout ce qu’il trouve et se désintéresse parfois bien rapidement. Une personne ou chose qui ne capte pas son attention immédiatement, par sa beauté ou personnalité, n’est pas digne d’intérêt pour lui. Heureusement, à moins d’être excessivement désagréable et même encore… France arrive toujours à voir la beauté chez un être et personne n’est à l’abri de ses tentatives de séduction.

Citation : Quel ravage un être peut causer par la seule force de sa séduction.

France adore se vanter de ses exploits culinaires et ne se retient pas du tout pour humilier Angleterre avec ses tentatives qui sont toutes vouées à l’échec. Il a une facilité incroyable dans le domaine culinaire et en est particulièrement fier, puisqu’il peut éclipser Arthur à tout moment en cuisine.


❧ Clubs dont vous faites partie: Club de foot, d’arts et de cuisine.



Test Rp

Lorsque France aperçut le bâtiment scolaire, il se dit qu’à Paris, l’architecture demeurait bien plus élégante et raffinée que dans ce pays étranger. Pourtant, l’idée de se retrouver entouré de tant de jeunes de son âge lui remit vite le sourire aux lèvres alors qu’il avançait avec grâce vers le bâtiment. L’important demeurait que personne ne remarque qu’il angoissait à l’idée de ne pas se faire d’amis et tout irait bien.

En envoyant des clins d’œil à quelques passants et passantes, France réalisa qu’il n’avait absolument rien à craindre, puisque bon nombre d’étudiants se retournaient sur son passage pour l’admirer. Il n’y avait aucun doute possible; ses futurs camarades de classe appréciaient ce qu’ils voyaient. C’est avec une grande fierté et un sourire assuré sur le visage qu’il marcha vers l’entrée de l’Académie, persuadé qu’il aurait un succès phénoménal.


VOUS ! Oui, vous !

Surnom : Speedy lorsque j’étais… très jeune. Mimi ou France, maintenant.
Âge : 18 ans
Comment j’ai connu le forum? : On m’a sauté dessus sauvagement en insistant pour que je fasse France. Merci, Angleterre…
Mes commentaires : Est-ce que le fait de dire que j’ai été torturée psychologiquement par de nombreuses personnes de ce forum *cough Prusse, Espagne, Angleterre, Écosse, etc. cough* peut être considéré comme un commentaire? Je vous aime quand même.
Code secret : {Validé par le Dirlo}


Dernière édition par France le Mer 14 Sep - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   Mer 14 Sep - 1:01

*Saute sur France*

À moi ! Je l'ai vu en premier.
Revenir en haut Aller en bas
England

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 22
Localisation : Pas de tes affaires!

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
4/100  (4/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   Mer 14 Sep - 1:07

-Pfff pas trop tôt frog...

[8D Tu vois c'était pas si dure! *fais un câlin, même si la joueuse s'excusera pas d'avoir été tyrannique*]
Revenir en haut Aller en bas
Prussia

avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 24
Localisation : Invading vital regions >D

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
13/100  (13/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   Mer 14 Sep - 1:20

Enfin! Y'étais temps que tu reviennes Francis, tes ballade nue de pleine-lune me manquais. Kesesesesese!

Wilkomen >D
Revenir en haut Aller en bas
Austria

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 24/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
5/100  (5/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   Mer 14 Sep - 4:08

"Mein Gott, encore ce libertin..." 57257

Haaaaa un beau France de nouveau! Bienvenue 5457
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   Mer 14 Sep - 11:58

*petit sourire, toute contente* Je me suis ennuyée de toi grand frère.


*Et la joueuse saute sur la joueuse* Yayz! Tu l'as eue! Tu l'as finie!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   Mer 14 Sep - 15:13

France a écrit:
✯ Orientation Sexuelle : Attiré par la beauté de toute personne, chose, etc. Oui, même Angleterre! (Pansexuel pour les connaisseurs)
  • oui.


France a écrit:
Il se montre très protecteur envers ceux qu’il affectionne et se considère le grand frère de tout le monde. [...] Oh, et puis, âmes sensibles s’abstenir, puisque France ne cache AUCUN détail lorsqu’il parle de sexe… et il en parle souvent.
  • OUI.


France a écrit:
❧ Vous avez l’air de quoi ?
Parfait. Point final.
  • <3


Bienvenue~
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 13/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
0/100  (0/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   Mer 14 Sep - 16:01

Fini ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   Mer 14 Sep - 16:43

Bienvenue... tout simplement ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   Mer 14 Sep - 17:27

Fiche finie à moins que vous exigiez d'autres détails que j'aurais oubliés~

Et merci à tous <3

Revenir en haut Aller en bas
Australie

avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 22
Localisation : Quelque part dans la nature

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
8/100  (8/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   Mer 14 Sep - 17:59

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   Mer 14 Sep - 18:48

Flemmedechangerdecompte

Un avatar peut être ? ^^'

Et juste une question... "Sexe : Masculin et très virile!"... c'est fait exprès ? xDD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   Mer 14 Sep - 19:15

L'avatar! Oui, où avais-je la tête?! et... hum... lapsus...honte à moi...
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 13/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
0/100  (0/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   Mer 14 Sep - 20:31

L'ava va nécessiter un coup de retouche. Il doit être en 200*300
Après ça, ce sera bon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   Mer 14 Sep - 21:17

Hallelujah!
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 13/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
0/100  (0/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   Mer 14 Sep - 21:49

Nickel !
Bienvenue, et validé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vraie patrie des hommes, c'est leur désir.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amant et Maitresse (pv MacKayla Lane)
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Nous sommes noirs et très beaux » Eloge de Anténor Firmin
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia V2 :: Secrétariat :: Inscriptions des Élèves :: Élèves bannis-
Sauter vers: