AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Délibérations d'après-guerre. [Ukraine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Biélorussie

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 22

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
0/100  (0/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Délibérations d'après-guerre. [Ukraine]   Mer 14 Sep - 14:56

— Je ne comprends pas. J’ai même essayé… Comment ils appellent ça, déjà, ces cons d’amerloques ? Puppy eyes. J’ai essayé de paraître mignonne. Ca n’a pas marché non plus.

Le soir avant de dormir, c’était l’instant exclusivement féminin où Natalia se confiait à sa grande sœur, sans craindre d’intrusion – la petite était pas mal dans le genre chien de garde. Il n’existait aucun autre cocon pour ses faiblesses : elle y lâchait toutes les brides, colère et fatigue lui broyaient ouvertement les nerfs et le corps, mais surtout, la tristesse et l’incompréhension accablaient son regard, alourdissaient ses paupières et les commissures de ses lèvres.

En tenue de nuit, assise sur son lit les jambes en w, elle contemplait durement Ukraine en essayant de se démêler la crinière à l’aide d’une brosse qui avait connu de meilleurs jours. Son irritation n’était pas directement destinée à sa sœur, mais il ne lui venait pas à l’idée de le préciser, trop occupée à ressasser de mauvaises pensées envers le monde qui la séparait de son frère.

— Qu’est-ce que je dois faire pour qu’Ivan veuille de moi… ? Je crois qu’il y a quelqu’un d’autre, mais je n’ai toujours pas réussi à savoir qui. Il cherche à me le cacher. Tu as une idée, toi ? Ukraine.

Et elle eut ce regard insistant, toujours effrayant, qui n’avait jamais rien présagé de bon. Elle rougit aussi un peu plus de colère, prête à entendre ce qu’elle ne voulait pas entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Délibérations d'après-guerre. [Ukraine]   Jeu 15 Sep - 15:06

« A-allons, Natasha … »

Elle était là, assise sur sur son lit, jambes ramenées contre elle, à fixer sa sœur d'un regard compatissant. Et elle tentait de l'aider. Elle ne savait pas tout à fait comment faire, il s'agissait là d'un sujet délicat. Et au combien de fois ressassé. Toujours la même chose… Ivan qui fuit sa sœur … Ça l'attristait, Ukraine, de le voir réagir comme ça. Après tout, la petite demoiselle ne faisait que lui montrer à quel point elle l'aimait ! … Oui, tout à fait. À la folie.

Ne forment-ils pas une petite famille joyeuse et aimante ?

.. Quoique. Il y a un caillou dans la chaussure.

« ...S'il connait quelqu'un .. Tu sais, j'ai cru comprendre qu'il était proche de Chine, mais je doute que … »

Des doutes ?! Pardon, peut-on parler de doutes dans un cas pareil ? C'est une quasi-certitude ! Surtout depuis que la hongroise lui a confirmé ses craintes. Elle le lui a sorti, cash, sans prendre de gants : ‘c'est le stéréotype du gay efféminé’. Vous ne voyez pas ? Tout est dans le ‘gay’. Gay. Gaaaay, je vous dit !

Mais bon. Natalia est sensible, elle risque d'être affreusement attristée si elle commençait à douter elle aussi. La pauvre, elle est toute fragile ! … Un peu comme Ivan, lui aussi, est fragile ! Oh, vraiment, les pauvres petits…

« … Enfin, il ne faut pas t'inquiéter, il est juste un peu timide, Ivan, tu sais à quel point il est sensible, comme garçon… P-peut-être… Que tu peux essayer de lui faire un cadeau ? Comme.. Un pull tricoté ? C'est mignon, et c'est pratique ! Ça lui fera plaisir, je suis sûre … ! »
Revenir en haut Aller en bas
Biélorussie

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 22

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
0/100  (0/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Délibérations d'après-guerre. [Ukraine]   Dim 18 Sep - 17:12

… Elle entendit effectivement ce qu’elle ne voulait pas entendre. Depuis le début, tout le problème tournait autour de Chine, et elle faillit aboyer « Tu doutes que quoi >< ?! » sans la moindre considération pour les efforts de sa sœur qui, comme toujours, cherchait à l’apaiser.

Natalia n’était pas contente. Pas contente du tout. Dans l’enceinte de l’Académie, ses gestes demeuraient fatalement et cruellement limités, et il n’était pas question de régler ses comptes comme elle l’entendait – pour être séparée de son frère, non merci. Il lui fallait employer des méthodes plus… douces (argh.) et subtiles, dans la mesure du possible et du tolérable. Et à croire qu’Ukraine suivait le cheminement de ses pensées, elle lui fit bientôt partager une idée… brillante ?
… Compte tenu du caractère de cochon de Natalia, on aurait légitimement pu s’attendre à un : « Non mais j’ai la tronche d’une mémère qui tricote ? » Sauf qu’il s’agissait d’Ivan, et il n’y avait absolument rien que Natalia ne puisse faire pour lui – sauf renoncer à ses projets de mariage, semblait-il, fufufu. Cependant, cela ne l’empêcha pas d’arborer une petite moue dubitative, parce que, NON, Natalia n’était pas compétente.

— Je ne sais pas tricoter, admit-elle. Tu sais, toi ? Tu pourrais m’apprendre ? … Je… veux bien lui tricoter un pull. Un joli pull. Puisque tu me dis qu’il aimerait sans doute…

Traduction, et là TU FAIS GAFFE, Ukraine : s’il n’aime pas, ce sera entièrement de ta faute. Mais sinon, hop, quelques rougeurs supplémentaires à l’idée d’offrir à Ivan quelque chose qui lui plairait. IVAN.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Délibérations d'après-guerre. [Ukraine]   Sam 24 Sep - 9:17

A-do-ra-ble. C'était ce que sa cervelle de bisounours se disait à l'instant, en écoutant sagement l'aveu de la cadette. Et ne se doutant pas du danger qui planait au-dessus d'elle à l'instant présent, elle fit un grand sourire en hochant la tête. Aider sa sœur pouvait permettre de souder la petite famille bien plus fort qu'avant, et il s'agissait d'une raison amplement valable pour se démener !

Elle joignit les mains, l'instant se présentant comme un petit miracle, sa sœur qui accepte de faire quelque chose de techniquement calme et normal pour se faire accepter de leur frère.

« Bien entendu, je t'aiderais avec plaisir ! Oh, voyons voir... Qu'est-ce qui pourrait lui faire plaisir ... »

Elle se mit à réfléchir, levant les yeux au ciel comme pour s'aider dans sa réflexion. Il fallait un motif et des couleurs. Non obligatoire, certes, mais ce serait terriblement plus adorable ainsi qu'un simple pull tout blanc... Et puis, il fallait réfléchir à la quantité à racheter... Ivan était un grand garçon, il lui faudrait un pull à sa taille et ... Elle osa imaginer la tête du pull taille Ivan. Mon Dieu qu'il devra être grand...

... Elle s'égare.

« ... Oh, peut-être que tu as une idée de que tricoter ... Tu as envie de laisser un petit message ? Ou un petit motif ... ? C'est mignon, les petits motifs... »

Ouiii. Et c'est toujours amusant de sortir avec un pull tricoté avec un “petit motif ”. Le genre, mouton qui prend toute la place. Tellement amusant. Tellement ridicule ...
Revenir en haut Aller en bas
Biélorussie

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 22

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
0/100  (0/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Délibérations d'après-guerre. [Ukraine]   Mar 4 Oct - 16:04

Eh bien. En regardant sa sœur sourire ainsi et faire preuve de tant d’enthousiasme, Natalia dut bien admettre qu’elle se sentait maintenant soulagée. Et l’air ronchon qu’elle avait fini par afficher montrait traîtreusement combien il lui coûtait de s’avouer que le visage heureux d’Ukraine l’apaisait – c’était encore une fois son affection bourrue de petite sœur ingrate.

Natalia l’écouta donc formuler ses idées, les yeux légèrement froncés, incapable de partager son ardeur, mais sans doute attendrie, au fond, par son implication. Un message. Marry me ? Let’s become one ?
… Un petit motif. Elle en laissa retomber sa brosse. Natalia n’avait strictement aucune sensibilité ou affinité particulière avec les choses mignonnes. « Kyah ! » ne figurait pas dans son vocabulaire, et puisqu’elle était étrangère aux considérations de ce type, elle n’avait aucun mal à tenir des discours jugés atroces par les plus sensibles mais qui, à elle, ne lui faisaient ni chaud ni froid – un « Aujourd’hui, j’ai mangé une pomme. » à la sauce biélorusse. Néanmoins, avant de dire quoi que ce soit, Natalia se leva, rejoignit le lit d’Ukraine et se positionna dos à elle après lui avoir tendu un gros chouchou noir, toujours un peu renfrognée, mais souhaitant manifestement qu’elle la coiffe pour la nuit. Enfin, elle lui répondit d’une voix nonchalante qui laissait bien comprendre que si sa réflexion était sincère, elle ne contenait pas le moindre soupçon de compassion :

— Une matriochka, ce serait trop classique, hm ?… Pourquoi pas un bébé phoque ? C’est… « mignon », un bébé phoque. Il paraît qu’on en chassait encore, il n’y a pas longtemps. Qu’on les assommait à la matraque et qu’on les scalpait alors qu’ils étaient encore en vie. Ivan a peut-être déjà chassé des bébés phoques… ? Je me demande s’il faudrait que je tricote le duvet – avec du blanc, donc – ou si je devrais utiliser du rouge pour montrer que la peau est à vif. Tu en penses quoi, Ukraine ?

… La joueuse est bien entendu partie se réfugier sous le lit en pleurant très fort.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Délibérations d'après-guerre. [Ukraine]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Délibérations d'après-guerre. [Ukraine]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Libérations des fruits d'octobre.
» Ma petite collection de Geekeries =)
» Libérations d'armures
» L'après-guerre d'un général de lumière. [Solo]
» Retrouvaille d'après guerre [PV ELISAN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia V2 :: École :: Ailes de Repos :: Aile Slave-Balte :: Dortoir des Filles-
Sauter vers: