AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mein Tagebuch der Liebe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mein Tagebuch der Liebe   Mer 8 Fév - 10:32

Mittwoch, Februar 8.


Mein liebes Tagebuch,
Comment se fait-il que je n’écrivais plus dans mon journal ? Tout simplement, parce que je l’ai égaré. Je n’ai absolument aucune idée, j’ai probablement dû le laisser à la maison lorsque je suis parti pour les vacances de Noël. C’est bien dommage. J’ai dû en acheter un autre. Il est beau et classe. Il est en cuir. Enfin. Tout ça pour dire que je vais enfin raconter ce qui s’est passé depuis… Longtemps.
Donc, j’ai fini par sortir de ma chambre. J’étais de ceux qui passent leur temps à lire soit à la bibliothèque ou encore dans ma chambre. Et puis un jour, disons… Comme résolution pour la prochaine année, j’ai décidé de sortir un peu plus. Les livres sont bien gentils et sympathiques, mais je crois que j’avais besoin d’un peu de chaleur humaine.

C’est avec bonheur que j’ai revu Bella. Mon adorable sœur. Elle était vraiment contente de me revoir et moi aussi j’étais bien content de la voir. Et en plus elle est en couple, la chanceuse… J’espère qu’elle est heureuse avec lui.

Je me suis fait de nouveaux amis. Et heureusement. Dont monsieur Jersey et Mademoiselle Ukraine. Ils sont vraiment, mais vraiment gentils. Je suis bien content de les connaître. Même que dernièrement – la semaine dernière peut-être – Nous sommes allés un peu en ville. Nous sommes arrêtés dans une librairie et j’ai pu m’acheter un livre – que j’ai fini d’ailleurs, c’était très bon, je vais devoir m’en trouver un autre – puis nous nous sommes arrêter dans un café. C’est à ce moment que j’ai décidé de leur faire plaisir. J’avais amené avec moi un petit cadeau que je fus bien heureux de leur offrir. Ce n’était vraiment pas grand-chose, seulement un petit chocolat, mais ils ont été très content. Je ne suis pas capable de leur offrir un café, mais au moins je peux leur offrir un petit chocolat. C’est toujours mieux que rien. Ils sont très généreux, autant l’un que l’autre. Je trouve ça triste que j’aie beaucoup de la difficulté à leur offrir quelque chose, alors je fais tout mon possible pour réussir un jour à leur faire plaisir. J’ai déjà un plan en plus… Chose que je parlerais plus loin.

Oh ! J’allais presque oublier. J’ai également fait la connaissance de Mademoiselle Vietnam ! Elle est… À vrai dire un peu étrange. Elle aime bien me dire à quel point c’est bon le thé. Je n’ai absolument rien contre ceux qui aime le thé. Par contre, moi je préfère le café ou le chocolat chaud. Même que pour lui faire plaisir, une fois j’ai pris un thé. Plus jamais ! J’ai du mettre du sucre pour que ce soit buvable… Et je suis généreux. Je ne voulais pas gaspiller quelque chose que j’avais acheté, c’est pourquoi je l’ai bu… Et un peu pour lui faire plaisir. Mais je dois avouer qu’elle m’a fait un peu peur. Elle a dit qu’elle allait… Un jour… Éventuellement me tuer. J’ai un certain respect pour la vie et je me trouve trop jeune pour décéder maintenant. Il faut au moins attendre la cinquantaine pour avoir un âge respectable pour mourir. Et pas avant. Enfin, au moins Irlande à pris ma défense… Justement en parlant d’elle…

Et pour rencontrer encore plus de nouvelles personnes, j’ai décidé de me lancer dans une activité totalement folle. Il y a une activité de jumelage a été faite. Je me suis retrouvé avec Mademoiselle Irlande. Elle est une demoiselle très gentille et qui est très agréable de côtoyer. Même plus. Elle est adorable avec sa joie de vivre et son sourire tout mignon. Je suis content d’être jumeler avec elle. J’aurais pu tomber sur quelqu’un de méchant ou de vraiment pas gentil. Donc j’ai été chanceux. Et en plus, je suis très heureux de pouvoir en apprendre un peu plus sur une autre nation, sur une autre culture qui diffère de la mienne. C’est drôle de voir les différences ou encore les ressemblances. J’espère qu’après le jumelage nous allons rester amis. Mais je crois que bien qu’on va le rester. Je lui ai proposé de faire quelque chose pour la Saint-Valentin. Ne venez pas penser de vilaines choses. Faire quelques choses avec le plus d’amis possible. C’est donc pourquoi je lui ai proposé. Il faudra d’ailleurs que je demande aux autres s’ils seraient intéressés par une activité. Je comprendrais totalement qu’ils refusent. Mais je crois qu’il est toujours plus agréable de passer une fête comme celle-là en compagnie plutôt que seul. Parce que lorsque nous sommes seuls, c’est plus déprimant et je ne veux pas que quelqu’un soit déprimer. Bien que la Saint-Valentin c’est la fête des amoureux et de l’amour, on peut se permettre de dire un petit : « je t’aime » à nos proches, à nos amis. Je vais probablement acheter des pâtisseries et du chocolat pour faire plaisir à tout le monde. Un petit présent pour mes amis, sa ne leur ferait pas de mal… En espérant que sa leur fasse plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mein Tagebuch der Liebe   Mar 21 Fév - 11:11

Dienstag, Februar 21.

Mein liebes Tagebuch,

Je n’ai pas grand chose à dire. Mise à part peut-être le fait qu’elle a choisi un autre garçon que moi. En fait, je n’avais pas beaucoup de chance. Elle ne me connait pas vraiment, malgré le fait que j’ai l’impression de plutôt la connaître avec l’activité de jumelage… Mais faut croire que c’est plus sa culture que j’apprends qu’autre chose. C’est dommage parce que je l’aime bien. Beaucoup. Elle est vraiment adorable. J’ai beau lui dire, ça ne fait rien, peut-être à part de rougir.

Dans un sens je la comprends. Elle a préféré rester avec celui qu’elle aimait au départ, c’est compréhensible, puisqu’elle l’aime et tout… Mais c’est triste pour elle… Quand elle l’a rencontré elle ne le voyait presque jamais… Le pire je crois c’est qu’un autre gars lui a dit qu’il l’aimait. Du coup je me suis senti mal, j’avais tellement l’impression que c’était de ma faute que tout ça, sa lui arrivait.

Quand elle m’a dit qui avait choisi. J’ai vraiment été frustré. J’avais seulement envie de lui lâcher mon café et partir, tout simplement. Je ne suis pas sans cœur non plus. Je ne suis pas arrivé à la faire. Tout ce que j’ai pu faire, c’est déchirer les pages de mon cahier, les poèmes d’amour que j’avais eu l’audace d’écrire. Puis, mademoiselle Vietnam est entrée, elle m’a réconforté. Elle m’a même amené à son aile pour qu’on soit seul. Je dois avouer… J’ai un peu pleuré. Elle a été très gentille avec moi, elle m’a remonté le moral. Je devrais lui faire un petit quelque chose pour la remercier.

Même que hier j’ai vu Bella. J’étais tellement content de la voir! Je suis vraiment triste de ne pas la voir plus souvent. Avec elle, je me sens immédiatement mieux, je lui ai dit rapidement ce qui s’était passé, elle m’a réconforté un peu elle aussi et elle s’est mise à me faire rire. Elle me préfère me voir souriant. Je préfère être contre aussi… Et je ne voudrais jamais qu’elle me voit triste. Je ne veux pas la rendre triste à cause de tous mes problèmes. Je l’adore, elle est trop géniale comme sœur ! Je vais lui faire un petit quelque chose à elle aussi.

Et finalement pour Irlande. Ça va mieux. Je n’arrive pas à y en vouloir… Même si au fond de moi, j’ai mal. Mais je vais m’en sortir. Je suis capable de passer à autre chose et j’ai des supers amis qui sont là pour moi. Un jour, je vais trouver quelqu’un qui me plaît et qui m’aime. Ce jour-là, je serais heureux.

Moi je vais aller cuisiner un peu… Pourquoi pas un gâteau au café ? J’ai déjà trouvé la recette que je voudrais faire en plus!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mein Tagebuch der Liebe   Dim 11 Mar - 0:26

Samstag, März 03.

Mein liebes Tagebuch,

Pardon d’avoir pris autant de temps avant d’écrire. Je n’en avais tout simplement pas envie. Je suis vraiment désolé pour tout ça, pour tout ce qui est arrivé. J’ai juste gaffé… J’ai fait une gaffe en disant à Irlande que je l’aimais, parce que ça l’a mise dans le pétrin. Ensuite je croyais qu’avec Vietnam… Mais avec le serbe qui a décidé de nous embêter… Non mais ce gars-là à rien dans la tête! Complètement idiot! Pardon, ce n’est pas très gentil de dire cela, mais après ce qu’il a fait, j’ai tous les droits du monde d’être en colère contre lui. J’avais seulement embrassé Vietnam sur la joue et lui, pour se venger, il a fait la même chose et il m’a embrassé! Non mais ! Ça ne se fait pas ce genre de choses ! Et ce n’était pas un petit baiser ben normal… Non il m’a carrément roulé une pelle ! J’en ai mal au cœur chaque fois que j’y pense. En plus, il a dit à tout le monde que Vietnam et moi nous étions ensemble… Tout le monde est un grand mot… Chine, Hong Kong et aussi … Monsieur Autriche ont été mis au courant. Les asiatiques me détestent. Ils ne veulent pas que je fasse du mal à Vietnam, leur petite fleur... COMME SI JE VOULAIS LUI FAIRE DU MAL! … De toute façon avec tout ce qui s’était passé… Vietnam a décidé de me laisser… Elle ne voulait pas me voir souffrir… Non mais là, j’en souffre tout de même. Je me fichais des insultes qu’ils pouvaient me dire. Vouloir complimenter les jolies demoiselles, ce n’est pas être dragueur, c’est seulement vouloir leur faire plaisir. Je ne joue pas avec leurs sentiments, parce que je les aime moi aussi. Mais personne ne se rend vraiment compte des sentiments que j’ai pour eux. Personne n’arrive à comprendre…

On dirait que je n’ai même pas le droit d’avoir des amis. Déjà que je passe maintenant très peu de temps dans la salle communautaire, je préfère lire dans ma chambre, pour éviter de me faire emmerder, quand j’y vais ce n’est que pour avoir des ennuis. J’ai passé un sal quart d’heure avec Monsieur Russia. C’est une chose que je voudrais bien oublié, ne plus jamais repenser, c’est d’ailleurs pour cette raison que je ne l’écrirais pas ici, je n’ai pas envi de souffrir et de me rappeler de mauvais souvenirs chaque fois que je vois cette page. Maintenant je n’ai plus le droit de l’approcher. Même qu’aujourd’hui j’ai voulu m’excuser et le serbe était dans mes pattes. Lui et le Chinois se sont mis à m’insulter. Je n’ai pas voulu réagir. C’est déprimant de savoir qu’il y a des gens aussi sans cœur qui vous envoie promener seulement pour ça. Au moins, Bella était là pour moi. Elle m’a remonté le moral, même si j’ai dû lui expliquer à peu près tout. Mais j’étais très heureux de la voir. Elle et son merveilleux chocolat. Elle m’a conseillé de voir Vietnam en cachette, question que tout le monde soit heureux.

Pendant un instant j’y avais vraiment cru que c’était possible. Je lui ai écrit une lettre. Une jolie lettre, lui disant à quel point je l’aime et tout. Le résultat… je n’ose même pas encore y penser. J’ai envie d’en pleurer. Elle a refusé. Je ne peux plus rien faire. Pourtant… pourtant… Je l’aime tellement. Je dois être un fléau, une peste que tout le monde évite, que tout le monde déteste. Je crois que je fais faire comme Jersey et de rester dans ma chambre durant un moment. Le monde va peut-être enfin m’oublier et je vais peut-être enfin pouvoir vivre en paix.

Lasst mich allein,
Je veux la paix !
J'ai le coeur en pièce, tout le monde devrait être content maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mein Tagebuch der Liebe   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mein Tagebuch der Liebe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clothilde S. Feuerbach - Eine Liebe für einen Verlust. (Un amour pour une perte.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia V2 :: École :: Ailes de Repos :: Journaux Intimes-
Sauter vers: