AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fausses notes et Harmonies

Aller en bas 
AuteurMessage
Austria

avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 24/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
5/100  (5/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Fausses notes et Harmonies   Sam 2 Juil - 15:29

Relations


Relations Rapprochées

De l'amour de sa vie à quelqu'un de tout à fait insupportable, les 'proches' de notre aristocrate peuvent être tout aussi respectables que tout à fait rébarbatifs...Quoi qu'il en soient, ces personnes font partie de sa vie qu'il le veuille ou non.


Hongrie

    [#] Thème: Rhapsodie Hongroise numéro 6, de Liszt
    [#] Statut: Tutoiement; "Elizaveta"
    [#] I ~ Une relation…étrange. Il la respecte et l’admire mais pour cette raison expressément, ne peut s’empêcher d’entretenir une relation des plus…cordiales et autoritaires avec elle. L'estime de la demoiselle compte beaucoup à ses yeux mais il préfère garder une distance froide entre elle et lui, de peur de la décevoir de quelque manière. Son attitude à son égard est mêlée entre une autorité quelque peu possessive et un gêne tant bien que mal dissimulé. N'essayez pas...il niera tout sentiment d'affection en bloc. Et ira jouer du piano.

    II ~ Sauf que certains sentiments ne peuvent jamais rester éternellement enfouis, quels que soient les principes de leur propriétaire. Après avoir eu de nombreux doutes, après s'être rapproché jusqu'à ne plus pouvoir dissimuler ses affections, oui, l'autrichien sort avec notre chère demoiselle Hongrie et n'a qu'une admiration et une affection exacerbée à son égard. Bien qu'étant encore bien coin-- ahem...gêné dans ses...démonstrations. Ou tentatives de démonstration. Mais n'est-elle pas trop pure et inoffensive pour le trouver un peu...lent? Pas...tout à fait, mais ses côtés cachés, il a encore à les découvrir... [Changement de statut: de "Nom de nation" à "Nom humain"]

    III ~ Il a découvert qu’il pouvait être possessif, jaloux, et, par-dessous tout, se rendre compte à travers cela qu’il lui était possible de passer outre ses réserves conservatrices pour l’aimer passionnément. Il ne désire qu’une chose, la posséder et la protéger pour toujours. Aime à la fois avoir cette emprise étrange sur elle dont il ne pourrait expliquer la provenance et être entièrement dévoué à elle corps et âme. Même si il ne peut parfois pas se sortir de la tête ce doute étrange…celui qu’elle lui cache quelque chose. [De "Vouvoiement" à "Tutoiement"]

    IV ~ Difficile d'oublier ses mensonges, cette trahison qui l'a blessé d'autant plus qu'il ne peut que l'aimer encore et encore. Les disputes et les périodes de froid ont été suivies par des réconciliations emplies d'espoir. Il est prêt à lui faire entièrement confiance, tout en sachant quelque part qu'il se voile la face. Amour-propre ou amour "conjugal"? Difficile sacrifice. Et une tension qui a tout autant d'intensité que les secondes menant jusqu'à une bombe à retardement.

    V ~ A force de mensonges avoués et de promesses non tenues, leur relation s'est achevée. Leur amour, non. La rupture fut dure. Très dure. Et il prendra beaucoup de temps avant de s'en remettre.

    VI ~ Et maintenant? Son protecteur? Son ami? Tout semble trop proche et pourtant trop distant. Il voudrait pouvoir l'aider mais a surtout souvent l'impression de la gêner. Il se rend compte à présent qu'il doit s'écarter, ne plus être aussi...possessif. Ce n'est pas une relation convenable pour des..."ex" comme eux. Mais si jamais elle est face à un danger, il lui portera secours sans une seule arrière-pensée.




Prusse

    [#] Thème: La Marche de Königgrätzer, de Johann Gottfried Piefke
    [#] Statut: Tutoiement, "Prusse"/"Imbécile"
    [#] I ~ Supposément "rivaux", leur relation se résume somme toute à une serie de piques envoyées ça et là et beaucoup de tentatives d'embêtement de la part du prussien. Tentatives qui...sont généralement réussies. Ils arrivent à s'entendre "relativement" bien, malgré tout. Entendez par là que leurs dialogues ne s'enveniment pas de manière générale. Davantage un bourdonnement agaçant en continu qu'un orage qui éclate. Roderich pourrait presque trouver ces chamaillements immatures et intempestifs distrayants.

    II ~ Récemment, néanmoins, et surtout depuis que le prussien s’envisage de le restreindre physiquement avec pour condition de son relâchement une supplication de sa part – un désir, heureusement, pas encore concrétisé – l’autrichien ressent de plus en plus d’animosité et de tension à son égard. Le fait qu’il semble constamment insinuer qu’Hongrie possède une facette « cachée » et qu’il est « aveugle » ne fait qu’empirer la chose. Rien que sa vue l’énerve, d’autant plus que chaque entrevue se solde par son humiliation d’une certaine manière.

    III ~ Même si il l’exaspère, l'énerve, le frustre tout autant, quelque chose a changé et il le sait. Malgré son refus de ses sentiments et de son déni appuyé en ce qui le concernait, l'aristocrate sent que le plus ses aveux s'intensifient, le plus il cesse de convaincre...cesse de convaincre à la fois l'albinos et lui-même. Mais lui faire reconnaître ce fait, c'est une autre paire de manches. Ce qui ne mène qu'à une solution. essayer d'oublier l'inoubliable.

    IV ~ C'est fait, et ne leur demandez pas "pourquoi"...ils n'en ont strictement aucune idée. Leurs relations continuent pourtant comme avant...comme avant, avec quelque chose de plus. Quelque chose que l'aristocrate a du mal à avouer. Mais ce n'est pas grave, ni l'un ni l'autre n'est doué avec ce type de choses. Au moins il l'a dit une fois. "Je t'aime." Et on n'en parle plus. C'est un imbécile.






Espagne

    [#] Thème: Prélude de Carmen, de Bizet
    [#] Statut: Tutoiement; "Antonio"
    [#] Etonnamment, oui, malgré leurs grandes différences de caractère, il est l’ami de l’espagnol…Il n’hésitera jamais à rouspéter et le réprimander, surtout lorsqu’il se met du jus de tomate partout ou s’endort par terre mais…en réalité, il n’est jamais réellement fâché contre lui. Et bien que niant absolument le fait qu’il doit se détendre et sourire davantage…se laisse généralement prendre au jeu par Antonio, bien malgré lui. Etrange, l’on pourrait presque croire qu’il s’amuse en sa compagnie et baisse un peu sa garde. Presque. De vieux amis qui se comprennent parfois un peu trop bien? Oui, l’autrichien s’en est rendu compte. Et parfois, lorsque les soucis se profilent à l'horizon, ce n'est pas plus mal.

    II ~ Parfois hein. "Parfois". Il ne tient pas à être de nouveau enfermé dans un placard pour avoir dévoilé les mensonges de son ami...




Allemagne


    [#] Thème: Prélude en C mineur, de Bach
    [#] Statut: Tutoiement; Wurst d'amour BFF "Allemagne"/parfois "Ludwig"
    [#] I ~ Probablement une des rares personnes que Roderich est susceptible de ne pas reprendre souvent…parfois, c’est même le contraire. Personne d’autre qu’Allemagne ne pourrait tirer sur la mèche de notre autrichien et survivre. Il admire en silence son autorité efficace, mais le reprend souvent sur son manque de raffinement un peu trop militaire à son goût. Somme toute, leurs manières de penser assez similaires font qu’ils ont une relation stable, ponctuée de disputes culturelles ou d’obscures histoires de thé et de gâteaux…

    II ~ Ils semblent s’être rapprochés un peu au-delà des simples formalités, et davantage qu’un respect, il s’agit d’une appréciation bien réelle que l’autrichien ressent envers l’allemand. Il lui a dit qu'il était trop "gentil", ce qui l'a relativement marqué...L'autrichien sait que le blond est parfois plus stable que lui, et tâche peut-être inconsciemment de se montrer à la hauteur de cet être stoïque. [De "Vouvoiement" à "Tutoiement"]

    III ~ Bon, maintenant qu'ils s'appellent par leurs prénoms, ce ne sera pas long avant qu'ils ne soient BFF à cuisiner des gâteaux ensemble. Hum. Plus sérieusement, l'autrichien voue une confiance entière à l'allemand mais veille à ce qu'il ne soit pas trop...aggressif. En retour, il se pose des questions quand Allemagne ne le trouve pas assez ferme...L'allemand sait maintenant à propos de sa relation avec prusse, ce qui n'a cesse de le gêner.





Suisse

    [#] Thème: Ouverture de William Tell, de Rossini
    [#] Statut: Tutoiement; "Suisse"
    [#] I ~ Des amis d'enfance dont la relation a quelque peu aigri, nous laissant avec une "amitié" bourrue et à moitié assumée...Ce serait tellement facile de tenter de se réconcilier officiellement mais...Non, ils préfèrent se disputer sur le prix du café le moins cher ou sur lequel d'entre leurs deux pays est le meilleur au ski...Pourtant, l'autrichien sera toujours là pour aider l'autre en cas de besoin et le reconnaît comme étant un être digne de confiance. Il aimerait seulement pouvoir l'aider autant que Suisse l'a aidé par le passé.

    II ~ Cela semble être à la fois un grand honneur et un grand châtiment. En effet, le suisse considère qu’il est apte à surveiller et protéger Liechtenstein lorsqu’il était absent. Faisant en sorte que tout évènement malencontreux en sa présence, bien qu’échappant à sa volonté, est automatiquement de sa faute. Ils se hurl—hum…se disputent régulièrement entre eux. Comment est-ce que le blond ose supposer qu’il est faible, passif, se faisant toujours marcher sur les pieds ?! Il se défend avec frustration, mais ne peut lui en vouloir, seulement augmenter sa propre culpabilité. Car l’avis du suisse compte beaucoup pour lui, et sa mauvaise estime le blesse mais le pousse également à faire des efforts. Car demander son conseil directement serait trop...humiliant. Croyant dur comme fer que le suisse se fiche de lui et ne s'intéresse à tout problème que par peur qu'il se répercute sur Liechtenstein.






Liechtenstein

    [#] Thème: Das Klinget so herrlich, de Mozart
    [#] Statut: Vouvoiement; "Liechtenstein"/"Mademoiselle"
    [#] On pourrait dire qu'il aime presque la demoiselle à la manière d'un frère, dans sa manière calme de la protéger et de la rassurer parfois...mais bien sur, cette comparaison la gênerait et rendrait de plus le Bruder de la petite vert de jalousie. Leur relation est tranquille et confiante bien qu'empreinte d'une grande politesse, et ils sont sans doute plus similaires sous de nombreux aspects que l'un et l'autre ne peut voir. L'aristocrate demeure assez fier de ne pas être considéré comme un 'étranger dangereux' par Liechtenstein, mais en même temps se désespère un peu de sa timidité excessive et tente parfois de l'encourager à chercher davantage de contact avec les autres. Avec plus ou moins de succès.






Italie du Nord

    [#] Thème: Concerto numéro 1 de La Stravaganza, de Vivaldi
    [#] Statut: Tutoiement; "Italie"/"Féliciano"
    [#] Roderich s'est mis en tête qu'il allait se charger de réprimander l'italien quand à ses frasques pour le moins désastreuses, et ce avec plus ou moins de succès. Même si il parvient à avoir l'air d'un parfait tyran à ses yeux et semble considérer notre joyeux mangeur de pâtes comme étant un imbécile fini, il a pourtant une certaine affection à son égard. Un peu comme un grand frère quelque peu distant et surtout très sévère.

    II~ Il est moins sévère avec l'italien...à vrai dire, il est parfois presque "paternel" avec lui, et lui a souvent parlé pour l'apaiser. Il est encore jeune après tout...cela ne l'empêche pas de le réprimander encore pour son agitation...ainsi que d'être perplexe quand il se fait appeler "Roddy".



    SERGE Saint-Empire Romain Germanique

      [#] Thème: Vaterlandischer Marsch, de Johann et Joseph Strauss
      [#] Statut: Vouvoiement; "Monsieur le Saint-Empire"
      [#] Une des personnes qu'il admire le plus...tout ce qu'il représente, son attitude, son calme et sa maturité...il n'a pas hésité à corriger quand plusieurs personnes le prenaient pour Allemagne. L'autrichien peut être distrait mais il ne les confondraient jamais. Il regrette que certaines personnes ne respectent pas assez son autorité et aimerait beaucoup, parfois, la défendre.




    Kugelmugel

      [#] Thème: Rondo Capriccioso Op. 14, de Mendelssohn
      [#] Statut: Tutoiement; "Kugelmugel"/"Ulrich" en privé
      [#] Son cousin éloigné...il ne l'avoue pas en sachant que cela gênerait autant l'un que l'autre, mais il tient à lui et fait en sorte qu'il ne s'attire pas d'ennuis...surtout avec sa capacité à rendre les choses plus artistiques.








Relations Respectables

Parce qu'un noble se doit d'entretenir des relations cordiales et aimables avec son entourage. Certaines de ces personnes pourraient même être fortement appréciées au-delà des convenances polies.



Vatican

    [#] Thème: Oi, Giria, Giria, VL 276, de Čiurlionis
    [#] Statut: Vouvoiement; "Lituanie"
    [#] Au départ, l’aristocrate devrait avouer qu’il était un peu irrité par le fait que le lituanien s’excusait sans cesse des frasques de son ami Pologne. Mais il reconnaît le soin et le sens des responsabilités du balte et en est venu à le considérer comme quelqu’un pour lequel il ne fallait pas également éprouver de la compassion, mais également du respect à son égard. Bien qu’il se s’attende pas au fait que lui dire que son opinion comptait était un fait aussi…bouleversant pour le jeune homme.




Relations Répréhensibles

Parce qu'un noble possède également sa fierté, et devra mettre de côté son pacifisme raffiné afin de faire face à ces êtres. Ou avec une arrogance glaciale, ou avec un énervement explosif.


France

    [#] Thème: Finale d'Orphée aux Enfers, de Offenbach
    [#] Statut: Vouvoiement; "Rustre pervers"
    [#] L'autrichien est souvent persuadé que le français met tout en œuvre afin de l’exaspérer et l’embarrasser de la pire manière...et le plus souvent, il n'a pas tout à fait tort. Il méprise son aspect vulgaire et superficiel d'autant plus qu'il lui reconnaît un certain mérite artistique, ne comprenant pas comment les deux peuvent se concilier. Face à certaines...libertés, il est...possible qu'il oublie un instant sa légendaire neutralité par rapport à ce Bourbon--hum, ce français envahissant.



Turquie

    [#] Thème: La chevauchée des Valkyrie, de Wagner
    [#] Le danois semble un peu simple d'esprit. En effet, il semble confondre "figure d'autorité" avec "punching-bag." Au grand désespoir de l'autrichien qui semble presque invariablement recevoir un coup en sa présence...






Relations Relatives

Car on peut entretenir une relation avec quelqu'un sans l'apprécier énormément mais sans non plus le détester. Un juste milieu paisible, et parfois, en réalité, celui que l'apprentie-nation neutre préfère, car elle lui permet de montrer toute sa politesse et son sens de la diplomatie.


[center]
Etats-Unis


    [#] Thème: Un Américain à Paris, de Gershwin
    [#] Statut: Vouvoiement; "Etats-Unis"
    [#] I ~ "Un imbécile, certes, mais relativement inoffensif." Voilà la manière dont notre autrichien pourrait qualifier brièvement l'impression que lui a faite l'américain. Sa personnalité bruyante et expansive a de quoi s'attirer des regards sévères de la part de l'aristocrate et il ne peut s'empêcher de le considérer d'un air quelque peu supérieur mais somme toute, il ne lui est pas désagréable.

    II ~ Cet imbécile a MIS DU COCA SUR SON PIANO. Chose ma foi, fort impardonnable. Il a intérêt à se tenir à carreau si il ne veut pas finir en terrain ennemi.




Estonie


    [#] Thème
    [#] Statut: Vouvoiement/"Andorre"
    [#] Un bien étrange jeune homme...il se méfie de ses tactiques de vendeur, et en plus, il pense que les Pyrénées sont plus belles que les Alpes! Néamoins, c'est un ami de Liechtenstein et il le "couvre" pour ainsi dire, parant à toute explosion suisse.








Hans le piano [fiche démo à remplir]