AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dessine moi un mouton - Féroé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féroé

avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 24/06/2011
Localisation : Vagabonde au hasard

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
8/100  (8/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Dessine moi un mouton - Féroé   Ven 24 Juin - 16:36


Au premier coup d’oeil
✯ Nom : OLSEN, Freyr
✯ Surnoms : Feyfey
✯ Âge : 16
✯ Sexe : Masculin
✯ Anniversaire : 29 Juillet
✯ Orientation Sexuelle : Bisexuelle
✯ Aile :
Nordique

✯ Niveau Scolaire :
High

Le pays

❧ Pays que vous représentez : Føroyar ou les Îles Féroé
❧ Langues que vous parlez : Féroïen, Danois, Anglais, et un peu les autres langues nordiques.
❧ Histoire du pays que vous représentez :
Vers 650 des scandinaves s'installent sur l'île, apportant la langue de base à toutes les langues scandinaves le vieux norrois.
C'est au début du Xeme siècle que les îles Féroé sont officiellement rattachées à la Norvège, introduisant le christianisme sur l'archipel.
Le pays n'échappe pas non plus à la grande épidémie de peste noire en 1350, où l'une des îles principales ne connait presque aucun survivant, obligeant par la suite la Norvège à repeupler les Féroé par une forte masse de colons.
C'est avec l'Union Kalmar dans les années 1380 que les Féroé sont rattachées au Danemark, devenant réellement leur possession en 1814 avec la dissolution du traité de Kiel. Les Féroé devient donc danois en même temps que l'Islande et le Groenland, le protestantisme s'installera quelques années plus tard.
Le Danemark est envahit par l'Allemagne nazi en 1940, cependant les Féroé seront alors placées provisoirement sous tutelle britannique le temps de la guerre, connaissant alors une forte indépendance dans le pays qui doit majoritairement se débrouiller seul. C'est durant cette période que le drapeau féringien est créé, remplaçant le drapeau du Danemark pour reconnaître les bateaux.
A la fin de la guerre, les Féroé retourne sous le joug du Danemark, et non reconnu indépendantes lors d'un référendum en 1946. Fasse au mécontentement, l'archipel gagne le statut d'autonomie en 1948.
Les Féroé sont représentées au Conseil Nordique en 1970, mais refuse de rentrer dans la Communauté Européenne en 1973, les Féroé ne font donc pas parti de l'Union Européenne.
Les années 1990 sont marquées par la crise financière et économique, tentant de trouver d'autres alternatives pour remonter la pente.
Aujourd'hui connues pour son massacre des globicéphales, les îles Féroé restent encore région autonome du Danemark.


L'humain
❧ Histoire Personnelle :
Naître le jour de la fête nationale Olavsöka aux Féroé c’est vraiment pas banal, généralement c’est plutôt le jour où on fait les enfants tellement ont est dans un sacré état et puis avec l’alcool dans le sang qui arrange rien et puis… On s’éloigne du sujet, enfin bref, être naît ce jour là aurait dû être un indice pour les parents quant à l’avenir de ce jeune nourrisson qui recevait déjà en cadeau une peluche de mouton, qui plus tard prendrait le joli nom de « Moumou ».

« L’horloge tourne, les minutes se dérident, et moi je rêve, tranquille je prend mon temps »

Bien qu’habitant dans la capitale de l’archipel, ça reste majoritairement la campagne pour les Féroé, avec les toits recouverts de pelouses sur presque chaque maison, le tout avec des valeurs simples et propre à ces îles. C’est dans cet univers que Freyr vit une vie pour la moins tranquille et insouciante, proche de la nature. L’école ? Il n’aime pas particulièrement ça, il préfère passer ses journées dehors à s’allonger dans un pré ou aller à la pêche, mais principalement s’occuper des bêtes à laine.
Rien de vraiment particulier pour un enfant, du moins en apparence, car si Freyr passe pour un enfant normal aux yeux de tous il n’en est rien en réalité.
Ses parents s’inquiètent un peu plus avec le temps qui passe, l’enfant en primaire leur raconte de drôles d’histoires sur des peuples venus de loin ou encore une époque bien lointaine à celle d’aujourd’hui. Juste des histoires de gamins pour se rendre intéressant ? Pas si sûr, surtout que ce genre d’anecdote n’est pas au programme d’un niveau scolaire aussi bas. Une grande imagination ? Seule possibilité en vue pour le moment, et surtout acceptable, voila comment les parents voient les choses.
Avec le temps rien ne s’arrange vraiment, ce genre d’histoires apparaissent toujours, devenant plus précises à chaque fois.

« L’horloge tourne, les minutes sont acides et moi je rêve, que passe le mauvais temps »

En plus de ces drôles de ‘visions’ qui inquiètent les parents, la santé du jeune enfant se dégrade, il a beau grandir mais le poids ne suit pas avec. La cause ? La quantité de mercure ingérée assez jeune avec la viande de dauphin noir, cette dernière peut se développer de manières diverses et variées, chez Freyr cela a pris la forme d’une sorte de malformation de l’estomac qui l’empêche de bien récupérer des protéines pour grossir. Obligation d’un séjour à l’hôpital pendant quelques mois, et malgré ce nouveau quotidien qui perturbe l’enfant dans ce lieu qui lui ai inconnu, il continu de faire ses drôles de rêves, une sorte d’échappatoire pendant qu’il prend son mal en patiente.
Tout ce qu’il peut faire c’est attendre et rêver, les médecins diagnostiquant qu’il est tout à fait normal pour un enfant d’avoir ce genre de rêve, sans savoir qu’en réalité il n’en est rien, et que tout ceci sont des souvenirs du passé.

« L’horloge tourne mais son cœur se suicide, et moi je rêve, je rêve du bon vieux temps »

Il a beau être sorti de l’hôpital, mais les rêves eux restent bien présents, bien que la fréquence commence à diminuer, cependant la précision se fait plus marquante que dans les tout débuts.
Ça inquiète les parents, c’est incompréhensible pour les médecins, c’est pas grand choses pour les professeurs, c’est étrange pour les autres élèves, c’est des bonnes histoires pour les autres.
Et pour le concerner ? Ça le fatigue, il en a assez de ses rêves sans queue ni tête, d’être mis à l’écart à cause de ceci et d’être pointé du doigt, il ne voit plus ses visions comme de simples rêves mais comme de véritables cauchemars.
Alors il ne dit plus rien, il ne raconte plus ce qu’il voit, il se tait tout simplement et sourit pour montrer que tout va bien, qu’il n’y a plus aucun problème, se concentrant sur d’autres activités qui peuvent le faire oublier. Malgré tout la volonté d’oublier le passé revient toujours au galop, et dans ce cas il est parfois assez violent, on échappe pas à son destin surtout dans ce genre de cas, obligeant l’enfant à s’isoler des autres. Il ne sait plus ce qu’il faut dire ou non, il n’ose plus parler et aller vers les autres.

« L’horloge tourne, les minutes sont des rides, et moi je rêve…Je rêve d’arrêter le temps »

Douze ans, un bel âge d’innocence et de rêverie. Sauf que Freyr il n’en veut plus de ces rêveries, il veut passer à autre chose, il veut faire comme tout ceci n’avait jamais existé, il veut des réponses.
Un simple lettre, juste un bout de papier, un objet d’apparence bien banal qui débloqua toute la situation. Une nation ? Drôle de destin qui s’offre à lui, mais avait-il seulement le choix ?
Longue discussion avec les parents, tout aussi sous le choc que lui, il devait partir de son archipel natale qu’il avait toujours connu depuis le jour de sa naissance.
Et voici comment le représentant des Féroé c’est donc retrouvé à l’Académie Hetalia, découvrant là bas ces congénères dont il aurait des liens bien plus privilégiés avec l’aile des ’Nordiques’


❧ Vous avez l’air de quoi ?
Blond, la base même des nordiques en sommes et autres pays du Nord, cheveux courts en bataille et encore indomptés à ce jour, c’est pas faute d’essayer pourtant, arrivant à la moitié de la nuque et légèrement dans les yeux.
Les yeux tirant sur le marron clair plutôt que le bleu classique, de style européen, tout de ce qui y a de plus banal en somme, rien à voir avec le style asiatique mangeurs de riz.
Un sourire souvent plaqué sur le visage, ce dernier assez fin avec une peau assez pâle et qui prend facilement des coups de soleil en été, c’est l’un des inconvénients quand on vient d’un pays autant au Nord; enfin pour revenir au sourire et bien rien de particulier, après tout vous savez pas ce que c’est un sourire ? Non ? Vous êtes un asocial bravo, ou dépressif au choix.
Oui donc le Nordique est un peu palot, l’été et le soleil sont ses ennemies, il doit donc vivre et s’adapter quand sa peau se retrouver brûlée au soleil, et le rouge écrevisse d’un coup soleil, pour être franc, ça ne lui va pas vraiment.
À part cela, Freyr n’est pas spécialement grand ni même petit pour son âge, il est dans la moyenne, pas trop musclé malgré la natation, juste ce qu’il faut où il faut, loin de ses ancêtres les vikings qui étaient bien grands, musclés, poilus et blabla. Quand au poids il est convenable, quoiqu’un peu tirant vers inférieur à la norme parfois, ceci est dû à un retard de croissance de ce côté-là à cause du mercure que l’on retrouve dans la viande de globicéphales chassée aux îles Féroé, à surveiller niveau santé.

Au niveau vêtement ? Ce qui passe généralement sous la main, pas trop spécialement extraverti à part les jours de fêtes, mais pas coincé du cul non plus.
En semaine bien évidement l'uniforme scolaire, sinon assez basique le week-end avec un jean et un t-shirt.


❧ Ça se passe comment dans votre tête ? *Vide intersidéral de l’espace…*
Freyr n’est pas du genre à travailler en classe, à se prendre la tête pour des problèmes du type ax+b=c et autres , assez rêveur qui préfère regarder les nuages qui passent par la fenêtre en somme.
Qualifié le plus souvent de gentil, tout doux comme un mouton bien calme, il ne faut pas trop le chercher non plus, il sait taper là où ça peut faire mal, bien qu’il faut beaucoup pour pouvoir l’énerver.
« Le cul assit entre deux chaises ». Expression qui pourrait bien s’appliquer à Freyr, toujours à hésiter lorsqu’un choix se présente, toujours à remettre en cause ses choix, choisir entre raison et envie.
Il aime cependant s’amuser, surtout boire et autres fêtes dans la même lignée, bien que timide aux premiers abords, faisant rapidement confiance aux gens, avec un côté un peu naïf.
Il préfère se forger son propre opinion sur quelque chose ou quelqu’un, mais si ceci peut prendre du temps, il tente d’éviter au maximum de juger selon un dernier ragot qui sort.
Revenons à cette timidité, c’est comme apprivoiser un mouton, ça se fait pas en un jour mais pas non plus en une année, faut juste savoir briser une fine couche de glace, bien que du mal parfois à cracher le morceau ou exprimer ce qu’il ressent vraiment.
Je vous ai déjà dit qu’il adorait les moutons ? Vous l’aviez compris ça ? Ah, autant pour moi alors.


❧ Clubs dont vous faites partie: Natation, Photographie


Test Rp
Il y avait pas à dire, le bâtiment de l’académie était immense, le représentant des Féroé ne savait où donner de la tête. Odin, dans quelle galère il s’était embarqué sérieusement ? Il pouvait plus tenir, il avait qu’une envie s’était crier, continuant à tourner en rond comme un pauvre poisson rouge dans un bocal, c’était juste à en devenir fou. Depuis quelques heures, soit son arrivé ici, il avait été le plus patient possible, mais là ça commençait à bien faire, la situation devenait urgente et critique, tout se ressemblait bien trop à son goût.
Personne à qui demander, même pas ce directeur étrange de tout à l’heure avec son air encore plus étrange et louche, Freyr pouvait compter que sur lui et lui seul.
Voila, il pétait un câble cette journée avait été horrible, tout ce qu’il avait vu c’était des couloirs qui se ressembles, sans trouver ce qu’il cherchait.
Mince alors ! Mais où c’est qu’ils avaient mis ces stupides toilettes à la fin ?!


VOUS ! Oui, vous !
Surnom : Féréro ?
Âge : Si tu savais =D
Comment vous avez connu le forum ? Ancien Féroé d'Académie I
Des commentaires ? Le correcteur connait pas le mot "Féroé", et me propose "Férié" XD J'aime pas faire des fiches
Et pour finir, le fameux code secret ! Pour prouver que vous avez lu les règlements et le contexte vous trouverez le code en rouge et noir. {Validé par Dieu}


Dernière édition par Féroé le Dim 26 Juin - 6:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Admin

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 13/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
100/100  (100/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Dessine moi un mouton - Féroé   Sam 25 Juin - 1:01

Edit : *facepalm* Désolé il était 3h du mat ^^'
Revenir en haut Aller en bas
http://academiehetalia.1fr1.net
Féroé

avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 24/06/2011
Localisation : Vagabonde au hasard

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
8/100  (8/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Dessine moi un mouton - Féroé   Dim 26 Juin - 6:11

Fiche terminée Sir
Revenir en haut Aller en bas
Admin

avatar

Messages : 199
Date d'inscription : 13/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
100/100  (100/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Dessine moi un mouton - Féroé   Dim 26 Juin - 18:10

Bon prise II : pickle
Revenir en haut Aller en bas
http://academiehetalia.1fr1.net
PNJ

avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 13/06/2011

Carte Étudiante
Partenaire:
Punitions:
0/100  (0/100)
Punitions : Détails:

MessageSujet: Re: Dessine moi un mouton - Féroé   Dim 26 Juin - 18:12

Validé, mon cher Beruk.

*frémissement de barbe*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dessine moi un mouton - Féroé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dessine moi un mouton - Féroé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dessine-moi un mouton (réservée)
» Dessine moi un mouton ...Nan la flemme ✖ Dixiem
» Dessine-moi un mouton !
» La Rose " Dessine moi un mouton "
» Dessine-moi un mouton ... (a)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia V2 :: Secrétariat :: Inscriptions des Élèves :: Élèves inscrits-
Sauter vers: